43
réponses
9
followers
Par : beri | mercredi 11 décembre 2019 à 01:24
beri
beri
Ce topic est là pour vos comptes-rendus de parties et vos impressions sur le jeu en lui-même.
C’est quand même mieux qu’un seul gros topic fourre-tout :-)
betasub
betasub
Salut salut! à la demande de Beri, je copie/colle mes premières impressions sur le jeu. Ne soyez pas surpris si il y a des contradictions, je ne suis pas un littéraire, je pense à voix écriture haute. Tout est absolument subjectif et j'assume! ^^ je ne suis pas toujours d'accord avec moi-même! Si vous avez des questions sur tel ou tel aspect du jeu, n'hésitez pas.
betasub
betasub
A propos de ma première partie ;

Essayé hier à 5 joueurs, dont deux personnes d'un certain âge qui ont eu du mal dès les explications. Malgré ça, la partie s'est très bien déroulée, tout est très clair et très fluide ! Le coeur du jeu reste le même à mon sens ; placement d'ouvrier sur la route, on y apporte les bâtiments qu'on veut, le prévôt est méchant (ça m'a valu la victoire) et il faut faire des lots au château. Les scores des 3 premiers a été très serré (53-51-50), c'était vraiment une bagarre de haute volée, le jeu n'a rien perdu de sa superbe. L'expert que l'on doit affronter n'est peut être plus le jeu mais les autres joueurs.

Ce que j'ai regretté, mais ça c'est en connaissant et en ayant pas mal joué le premier (une quarantaine de partie à 2 et 3 joueurs), c'est que le jeu est moins explosif. Je m'explique : plus de pénalité pour celui qui n'amène pas son lot au château. Plus de pénalité pour celui qui n'a pas de lot lors d'un décompte. Vous savez là où dans le premier opus on se disait ; "déjà le premier décompte, vite j'ai rien fait, il faut reculer le prévôt !" Alors finalement ça n'est jamais qu'un différentiel de points, celui qui ne fait pas son lot est quand même pénalisé, mais c'est moins jouissif. Pour les faveurs ; j'ai beaucoup aimé cette histoire de personnage, mais là aussi, pas cette histoire de bonus qui vont crescendo et qui faisaient que la faveur, c'était vraiment le ROI qui la donnait! De plus, quand les personnages ne sont plus présents sur le plateau, il n'y a que le bâtiment, c'était bien mais pas jouissif (s'il y avait eu de l'or, c'est sûr qu'on s'y serait écharpés!).

Là où j'ai eu peur c'est qu'en commençant avec 10 ouvriers, ça n'est pas très tendu à ce niveau en début de partie mais en fait, ça le devient très rapidement !

J'ai failli pouvoir faire la cathédrale mais les autres ont vraiment été agressif pour m'en empêcher et ça c'était cool ! C'est moins alambiqué pour construire les monuments mais au final pas plus facile avec des joueurs de "bon" niveau en face. J'ai vraiment ressenti cette tension à la fin de la partie !

Pour l'ordre du tour, finalement, il n'y a pas un malaise énorme ! Pour cette première partie, on a joué comme les règles le précisent, et bien il faut passer plus tôt si on veut la place ! Et il y a deux personnages qui peuvent aider, il faut les prendre !

Alors la prochaine fois on jouera avec la variante d'ordre du passage, mais mes regrets sont exprimés plus tôt, pas là !

Au final, je n'ai pas assez de recul, une seule partie ! Mais on a vraiment passé un bon moment, c'est la première fois que je pouvais jouer à 5 avec ce jeu, il est vraiment plus accessible que l'ancien ! Et rien que ça c'est cool ! Je pense qu'ils ont eu raison de prendre cette direction, des jeux super alambiqués on en a tout le tour du ventre, mais des jeux accessibles où tous les leviers sont présents pour en découdre, il y en a moins. Il y a de la profondeur, c'est sûr !

Ah, la durée ; je suis pas sûr mais je crois que si j'enlève l'explication des règles, la partie a duré quelques chose comme 2h20, avec deux premiers tours très longs. Je pense qu'ensuite ça passera à 2h à 5 sans du tout forcer, sans se presser. Ça, c'est cool !

Voilà pour mes impressions en vrac !
Tristan.

PS : 2h20 en fait c'est avec l'explication des règles !
betasub
betasub
[...] J'essaie de vous retranscrire ce que j'ai ressenti (c'est donc purement subjectif) afin que vous puissiez (ou non) vous retrouver là dedans.
En effet je pense que cette nouvelle version n'est pas pour tout le monde, pas plus que ne l'était l'ancienne version d'ailleurs !
Je comprends que certains puissent tiquer, moi pour ma part j'ai passé un bon moment, j'ai hâte de découvrir les différentes facettes de ce jeu en fonction de la mise en place de départ. Je n'ai peut être pas eu cette extase d'enchaîner les faveurs quand elles sont à leur maximum, l'extase d'arriver à construire un monument quand tout a été fait pour ralentir les choses (c'est mtn très simplifié), mais en même temps je n'avais pas eu le loisir de sortir le vieux Caylus à 5, alors qu'avec celui là ça ne pose aucun problème !
Moi j'adhère, je comprends la simplification des faveurs, l'ordre du tour... Mais le manque de punitions au château et la "facilité" (logistique, pas pour l'accumulation de ressources) pour construire les monuments font que j'ai l'impression qu'ils en ont fait peut être un peu trop dans la simplification.

À voir à la prochaine partie, avec non pas 3 joueurs aguerris sur les 5 mais plutôt 5. Alors je verrai le défi et ce que le jeu a dans le ventre !

Tristan.
betasub
betasub
Salut! Malheureusement, je pense que tu as raison, Caylus ne fera pas un carton . Je le vois bien, le post ne déchaîne pas les passions (tout comme mon post sur Yggdrasil Chronicles), et sur bgg c'est très calme!

Pour autant, je pense que c'est pour de mauvaises raisons (de mon point de vue, chacun aime et joue à ce qu'il veut!!!!). Pour ma part, je n'achète quasiment jamais de nouveautés, et je n'achète quasiment jamais le jeu qui vient de sortir et dont tout le monde parle. Nombre d'entre eux tombent dans l'oubli ou/et ont besoin d'une extension pour continuer à vivre, donner envie d'y jouer. Caylus n'est pas de ceux là. Pour le premier du nom, malgré des graphismes moyens (mais dans le style de l'époque), il a été reconnu, encensé, et aujourd'hui encore les gens savent au moins de quel jeu il s'agit et qu'il faut l'essayer au moins une fois! Aujourd'hui, on peut faire un constat, il a inspiré pas mal de jeux modernes, et on OOOOOOSSSSEEEEEE dire qu'il n'est pas original, plus au goût du jour. Franchement, quand les collègues de l'assoc' me proposent certains jeux récents, j'y joue, mais pour beaucoup d'entre eux, malgré beaucoup, beaucoup de règles et des mécanismes alambiqués, je ne ressens pas plus de tension, pas moins de répétitivité, bref, je ne les trouve pas très originaux non plus. Pas 15 ans après, tout de suite!

Pour 1303, je trouve qu'il fallait du courage pour se dire "pourquoi les joueurs actuels ne jouent pas à Caylus, qu'est ce qu'ils veulent?". Et même si ça va à l'encontre des joueurs chevronnés (finalement, on est pas tant que ça à être des acharnés de tric trac et bouffer des règles avant d'éteindre la lumière le soir!), ils ont mis le doigt dessus ; des parties plus courtes (mais c'est pas non plus le dobble), des règles simples à expliquer et surtout sans exception (payer 1 pièce, sauf si des joueurs ont passé, mais ça dépend combien, et surtout on continue à payer un si on est placé à l'auberge ou si on est chez soi!). De ce point de vue, c'est réussi!

Je pense que ce qui tue cette version, c'est qu'elle s'appelle Caylus! Les joueurs ont besoin de sang neuf et pour les anciens, c'est plus Caylus car c'est trop simplifié, pour les nouveaux, c'est une vieillerie d'ancien, y'a bien plus moderne! Et bien non, je trouve franchement que ce nouveau Caylus a été modernisé comme il se doit! Il 'est dynamique, il y a toujours autant d'interaction (et certains jeux plus modernes devraient en ajouter un peu!), on discute, c'est vivant!

Prenez Rosenberg! ça fait 15 ans qu'il refait les mêmes jeux, et pourtant il me semble qu'il y a moins de remise en question à chaque fois que le travail qui a été fait sur Caylus!

Pour les autres jeux que tu cites, et ça, une fois de plus, c'est une question de goûts, nous trouvons, ma copine et moi, Puerto Rico très répétitif, bon, Marco Polo c'est de la balle, mais qu'est ce que c'est punitif! Orléans, je n'ai jamais compris l'intérêt, Troyes, c'est juste fantastique, Lorenzo, je l'ai, on y joue, on y passe un bon moment, mais soyons sérieux, ça ne sera jamais un classique! Je le trouve... plat! Je préfère son copain Grand Austria Hotel, qui, bien que plus répétitif pour certains d'une partie sur l'autre, permet des combos géniaux! Quant à Rosenberg, j'ai déjà dit ce que j'en pensais, et Lacerda, j'y ai joué moins que certains, mais il ne fait pas dans l'épure le monsieur.

De mon côté je pense arriver à sortir le nouveau Caylus régulièrement, à 4 ou 5, et malgré les réserves que j'ai évoqué dans mes précédents posts, je suis vraiment convaincu!

Tristan
betasub
betasub
A propos de ma seconde partie ;

@beri : une partie à 4 hier, jouée en 1h30. Je suis définitivement convaincu. Je garde l'ancien et on y rejouera sûrement, mais cette nouvelle mouture est un modèle d'épure!
Épure qui ne nous a pas empêché de nous battre âprement, tantôt Pour empêcher un lot au château, tantôt pour prendre une place avant l'autre. On a parfois passé très tôt. Là où avec l'ancienne version on avait tendance à passer à la file après le second ou au mieux le troisième, avec la nouvelle oui c'est plus cher mais avec une bonne gestion des meeples on peut continuer son tour assez longtemps.

Un truc marrant et qui m'a marqué, c'est qu'il y avait le personnage permettant de gagner 5 points de plus avec un or dans le lot. On s'attendait à une avalanche de points, mais au final ça a coupé tout le monde ; il y avait un bâtiment produisant de l'or comme faveur, et une fois qu'un bâtiment à or a été construit sur la route, on était 3 sur 4 à ne plus vouloir rien construire pour pouvoir reculer le prévôt ! Ça a duré un petit moment et une partie qu'on imaginait riche en point et ressources a été assez pauvre au final, vu qu'on continuait à faire des résidences !

Du coup on a eu une partie très différentes de la première et je suis vraiment ressorti définitivement convaincu ! Tant de stratégies et de possibilités dans un jeu si simple et épuré, c'est vraiment génial !
Manubis333
Manubis333
Bonjour Betasub,

Merci pour tes retours.
J'ai hâte d'avoir ma boîte.
Je n'y ai joué qu'une fois (au PEL avec Beri) mais cette seule partie m'a beaucoup plu...
Merci Beri de m'avoir convié à y jouer
J'y ai trouvé une sorte de "résumé" de Caylus 1er (comme si Grunt avait fait, avec ce Caylus 1303, une liste des points essentiels à "traiter" pour bien intégrer la mécanique "caylusienne" : une sorte de Caylus in a nutshell)
Tout ça pour dire que cette partie m'a pas mal appris sur Caylus 1er aussi par ricochet.
Et aussi que je suis chaud pour creuser cette nouvelle refonte...a++
Manubis.
betasub
betasub
Salut Manubis, ça faisait un moment!
Content de voir que le jeu plait à d'autres que moi ^^

Sinon, je trouve que tu as parfaitement résumé le jeu!
Le Zeptien
Le Zeptien
Une partie de Caylus 1303 jouée cet après-midi par 4 joueurs qui connaissent depuis longtemps le Caylus 1289. 

Durant les explications des règles par votre serviteurs, les commentaires sont allés bon train sur les modifications...
- "Ah bon, il n'y a plus l'argent ?"
- " Et le Baillis, il est où ?"
- "On commence du bas maintenant" ? 
- "Ah ouaip... et donc on est plus sanctionné quand on est fainéant au Château ?"
- "On ne rencontre plus le roi sous sa tente alors..."
- "C'est quoi ces tuiles personnages ? On peut se les piquer ?"
Etc...

Premier constat : le jeu est plus facile à présenter et c'est un "expliqueur" régulier de règles qui vous le dit. Dans Caylus 1303, on retrouve la quintessence de Caylus, du "système" Caylus j'allais dire, et les joueurs peuvent rapidement plonger dans les différentes problématiques proposées par le jeu. 
Deuxième constat : Le fait d'avoir un nombre de tour imposé change bien des choses, si bien que le "rythme" des parties n'est plus le même. 
Troisième constat ! Le Prévôt, ça reste méchant et la mécanique des personnages est une interaction nouvelle bien intégrée dans le jeu. 

Pour cette première partie de Caylus 1303 (pour les 4 joueurs), j'ai un peu tâtonné car je m'étais surtout fixé l'idée d'essayer un peu tout pour voir. Je termine second et  les scores de fin traduisent sans doute le coté découverte : 59 - 52 - 46 - 42. J'ai construit 2 bâtiments de prestige ainsi que 4 bâtiments dont le maçon et une ferme à jambon et délaissé le chantier (je crois avoir envoyé 2 lots en tout). Je commets une bourde de débutant au dernier tour : Ayant accumulé de quoi envoyer deux lots, j'ai simplement oublié de placer... un ouvrier au chantier ! Le rouge m'est tellement monté aux joues qu'ils ont du croire que je tombais malade. 

Mais peu importe, sur cette partie découverte du "nouveau Caylus", et bien... nous avons passé un très bon moment, avec l'envie d'en découdre à nouveau une prochaine fois. 
Je connais Caylus depuis 2005, et j'ai disputé bien des parties avec ma boite "à l'architecte". La dernière remontait à deux ou trois ans. Avec Caylus 1303, j'ai retrouvé toutes les bonnes sensations de Caylus, même si les aspects en moins (ou en plus) par rapport au Caylus 1289 peuvent déstabiliser un peu les connaisseurs dans les premiers tours en tout cas.  J'ai juste un petit regret : il n'y a plus les noms des bâtiments sur les tuiles. ça me manque un peu, car c'est plus facile de parler du jeu en appelant les tuiles par leur nom sans avoir à regarder dans les règles... mais bon c'est un détail et ces nouveaux défis caylusiens sont vraiment réjouissants. 

 
Le Zeptien
Le Zeptien
Et bé... je me sens très seul parfois sur TT. Il y a que moi qui joue à Caylus 1303 ici en ce moment ? 


En tout cas hier, nouvelle partie, config 3 joueurs cette fois, tous connaissant déjà les règles. 
Vu certains personnages en jeu (Chambellan, Livreur, Contremaître) , j'ai décidé de me lancer dans une stratégie différente de la dernière fois, à savoir envoyer un max de lots au chantiers... en me faisant aider par un ou deux des messieurs cités plus haut. Et bien... ça a marché. Je m'attendais à une forte concurrence pour l'obtention du Livreur ou du Chambellan et curieusement, mes adversaires vont plutôt se disputer sur l'obtention du Lève-tôt ou du Travailleur de nuit. Si bien que je vais conserver le couple Livreur Chambellan pendant 5 tours !
Vous imaginez maintenant le massacre : Je remporte la partie avec 92 points, le second se défend bien mais finit à 81 points et le dernier (une dernière en fait mais Chuuuuuut, elle sait pas que je vais en parler ici) avec ... 49 points. 
Son commentaire ? "Pfff ! D'façon, je préfère la première version ! Elle est bien mieux."...

... oui, quand seconde moitié d'orange pas contente d'un jeu, seconde moitié d'orange toujours bougonner comme ça.  Nous avons construit des bâtiments sur toute la route. Suite à un coup bien méchant au second tour, je me suis venger au dernier tour (merci monsieur le Prévôt)... et fait perdre plein de points potentiels à mes petits camarades... wouhahahaha ! 
Bon, blague à part, ce fut très intéressant. Les personnages en jeu peuvent déterminer en partie les axes forts d'une partie et donc cela engendre des parties très différentes rien que sur cet aspect; A noter que pendant la mise en place, c'est le Maçon pour les bâtiments en bois qui s'est retrouvé au chantier. Mine de rien, cela change beaucoup de chose car les bâtiments en pierre se retrouvent alors accessibles que par les faveurs et seulement à partir du quatrième tour en plus. 




 
grissom87
grissom87
Le Zeptien dit :Et bé... je me sens très seul parfois sur TT. Il y a que moi qui joue à Caylus 1303 ici en ce moment ? 


En tout cas hier, nouvelle partie, config 3 joueurs cette fois, tous connaissant déjà les règles. 
Vu certains personnages en jeu (Chambellan, Livreur, Contremaître) , j'ai décidé de me lancer dans une stratégie différente de la dernière fois, à savoir envoyer un max de lots au chantiers... en me faisant aider par un ou deux des messieurs cités plus haut. Et bien... ça a marché. Je m'attendais à une forte concurrence pour l'obtention du Livreur ou du Chambellan et curieusement, mes adversaires vont plutôt se disputer sur l'obtention du Lève-tôt ou du Travailleur de nuit. Si bien que je vais conserver le couple Livreur Chambellan pendant 5 tours !
Vous imaginez maintenant le massacre : Je remporte la partie avec 92 points, le second se défend bien mais finit à 81 points et le dernier (une dernière en fait mais Chuuuuuut, elle sait pas que je vais en parler ici) avec ... 49 points. 
Son commentaire ? "Pfff ! D'façon, je préfère la première version ! Elle est bien mieux."...

... oui, quand seconde moitié d'orange pas contente d'un jeu, seconde moitié d'orange toujours bougonner comme ça.  Nous avons construit des bâtiments sur toute la route. Suite à un coup bien méchant au second tour, je me suis venger au dernier tour (merci monsieur le Prévôt)... et fait perdre plein de points potentiels à mes petits camarades... wouhahahaha ! 
Bon, blague à part, ce fut très intéressant. Les personnages en jeu peuvent déterminer en partie les axes forts d'une partie et donc cela engendre des parties très différentes rien que sur cet aspect; A noter que pendant la mise en place, c'est le Maçon pour les bâtiments en bois qui s'est retrouvé au chantier. Mine de rien, cela change beaucoup de chose car les bâtiments en pierre se retrouvent alors accessibles que par les faveurs et seulement à partir du quatrième tour en plus. 




 

Tu m'évites d'écrire La meme chose en moins bien, merci...faut vraiment qu'on joue ensemble lol...

Le Zeptien
Le Zeptien
grissom87 dit :
Le Zeptien dit :Et bé... je me sens très seul parfois sur TT. Il y a que moi qui joue à Caylus 1303 ici en ce moment ? 


En tout cas hier, nouvelle partie, config 3 joueurs cette fois, tous connaissant déjà les règles. 
Vu certains personnages en jeu (Chambellan, Livreur, Contremaître) , j'ai décidé de me lancer dans une stratégie différente de la dernière fois, à savoir envoyer un max de lots au chantiers... en me faisant aider par un ou deux des messieurs cités plus haut. Et bien... ça a marché. Je m'attendais à une forte concurrence pour l'obtention du Livreur ou du Chambellan et curieusement, mes adversaires vont plutôt se disputer sur l'obtention du Lève-tôt ou du Travailleur de nuit. Si bien que je vais conserver le couple Livreur Chambellan pendant 5 tours !
Vous imaginez maintenant le massacre : Je remporte la partie avec 92 points, le second se défend bien mais finit à 81 points et le dernier (une dernière en fait mais Chuuuuuut, elle sait pas que je vais en parler ici) avec ... 49 points. 
Son commentaire ? "Pfff ! D'façon, je préfère la première version ! Elle est bien mieux."...

... oui, quand seconde moitié d'orange pas contente d'un jeu, seconde moitié d'orange toujours bougonner comme ça.  Nous avons construit des bâtiments sur toute la route. Suite à un coup bien méchant au second tour, je me suis venger au dernier tour (merci monsieur le Prévôt)... et fait perdre plein de points potentiels à mes petits camarades... wouhahahaha ! 
Bon, blague à part, ce fut très intéressant. Les personnages en jeu peuvent déterminer en partie les axes forts d'une partie et donc cela engendre des parties très différentes rien que sur cet aspect; A noter que pendant la mise en place, c'est le Maçon pour les bâtiments en bois qui s'est retrouvé au chantier. Mine de rien, cela change beaucoup de chose car les bâtiments en pierre se retrouvent alors accessibles que par les faveurs et seulement à partir du quatrième tour en plus. 




 

Tu m'évites d'écrire La meme chose en moins bien, merci...faut vraiment qu'on joue ensemble lol...

ça se fera...

grissom87
grissom87
Avec Caylus 1303 on a affaire à un jeu très épuré qui reprend la quintessence de son glorieux aîné avec de nouvelles sensations...on pourra continuera à apprécier le premier Caylus mais celui ci ne doublonnera pas...j'ai beaucoup beaucoup apprécié...
Fakeplastic
Fakeplastic
J'ai moi même beaucoup aimé ce nouveau Caylus.

J'ai découvert le premier il y a quelques mois et j'avais été déçu : je l'avais trouvé long, répétitif, punitif.

Depuis que j'ai testé celui-ci, j'enchaîne les parties, je ne m'en lasse pas. J'ai l'impression que tous les défauts qui m'avaient laissé sur la faim ont été gommés.
J'apprécie aussi les renouvellements de parties avec les changements de tuiles de départ. Hier, on avait le bâtiment qui permet de construire en pierre... sans pierre. Ca a complètement modifié ma façon de jouer !
Juste un petit bémol : l'ordre du tout. Je trouve un peu dommage que le deuxième à passer puisse se retrouver dernier à jouer, c'est un peu dur !

A part ça que du bon, le jeu a vocation à devenir un pilier de ma ludothèque. Il plaît autant aux core gamers qu'aux novices.

J'ai aussi l'impression que des extensions pourraient sortir. On pourrait imaginer de nouveaux personnages et d'autres bâtiments par exemple.
beri
beri
Fakeplastic dit :Juste un petit bémol : l'ordre du tout. Je trouve un peu dommage que le deuxième à passer puisse se retrouver dernier à jouer, c'est un peu dur !
Comme indiqué qq part dans ce topic, le choix de l’ordre en sens horaire dans 1303 est motivé par la recherche de fluidité (paraît que c’est plus moderne), mais Cyril Demaegd n’a rien contre le fait que les joueurs choisissent que l’ordre de passage soit l’ordre du tour de la prochaine manche.
ArnoArno
ArnoArno
J’ai eu l’occasion d’y jouer récemment. Je connaissais l’original et je n’étais pas spécialement fan, je le trouve un peu indigeste. J’ai bien apprécié celui ci qui garde l’essentiel sans dénaturer le jeu. Clairement si je dois rejouer à Caylus ce sera cette version!
grissom87
grissom87
ArnoArno dit :J’ai eu l’occasion d’y jouer récemment. Je connaissais l’original et je n’étais pas spécialement fan, je le trouve un peu indigeste. J’ai bien apprécié celui ci qui garde l’essentiel sans dénaturer le jeu. Clairement si je dois rejouer à Caylus ce sera cette version!

Voilà...je m tue à le dire...William Attia est un génie en plus d'être un homme Adorable...

Le Zeptien
Le Zeptien
Et une nouvelle partie jouée cet après-midi, config 3 après une partie de Robinson Crusoé (mais ça, c'est une autre histoire). L'un des joueurs connaissait Caylus 1289 mais pas le 1303. Bon, je l'emporte (de deux points) mais vu les scores, on a dû par erreur faire un tour de plus (110-108-78). La fin de partie fut une course à l'envoi de ressources. Le dernier a construit des bâtiments de prestige (la Cathédrale notamment), mais n'a pas suffisamment envoyé au chantier pour être compétitif. Une belle partie en tout cas. La simplicité du système des faveurs (comparé au Caylus 1289) est plutôt apprécié... moi, ça me me manque un peu quand même. Mais sinon, Caylus 1303 rencontre un beau succès par chez moi. 
 
betasub
betasub
Salut à tous ! Vu que c'est un des sujets d'actualité (alors ce nouveau Caylus ou l'ancien ?), je viens vous parler de notre partie d'hier. La première avec seulement des joueurs expérimentés sur cette mouture.

Je vais être clair : j'avais encore des doutes jusqu'à présent, je me demandais même si je devais racheter une boîte du vieux Caylus (oui je l'avais vendue, je suis un fan de Ystari, de beaucoup de leurs jeux, du coup, bête comme chou, quand ils m'ont dit que le nouveau était mieux, je les ai crus!). La réponse est NON, après la partie d'anthologie de hier, je vois pas pourquoi on aurait deux Caylus à la maison !

4 joueurs, 2h15 de mémoire.

Sans le faire exprès, je me suis retrouvé avec une config que j'attendais beaucoup ; le maçon en tant que faveur (donc pas de bâtiment en pierre avant le tour 4 et pierre inutile ou presque à part pour les monuments, car le maçon neutre permet de construire les bâtiments sans la pierre).
En perso marquants il y avait le lève-tôt, le travailleur de nuit, le régisseur, l'architecte, le livreur, le chambellan et le contremaître.

J'essaie de faire un peu de tout, bâtiments intéressants, lots, monument. Je fais deux résidences dans les deux premiers tours pour avoir des revenus confortables. Ça donne de la souplesse, mais on peut faire sans !

Ma copine adopte la stratégie opposée ; pas de résidence, elle est donc restée à 3 meeples de revenus toutes la partie, elle n'en a jamais eu plus de 6 m'a t'elle dit. Ce qui veut dire pas de monument. Le Zeptien, qui a tout suivi, me demande alors ; elle s'est concentrée sur les lots ? Même pas, elle n'a fait que quelques lots pour avoir les faveurs, dont le maçon si vous avez tout suivi. Elle s'est assurée de construire les bons bâtiments pour nous qui nous bagarrions, en s'assurant d'avoir le régisseur, qui permet d'avoir 2 points quand on se place chez elle, et l'architecte, qui permet de gagner un point de plus lors de la construction. Et ce quitte à les révoler quand je lui en ai volé!

Les deux autres étaient plutôt lots + monuments à la fin.

On a eu droit à une partie extrêmement tendue et extrêmement méchante. Un exemple, le collègue en face à le chambellan (lui permettant de faire des lots avec n'importe quelle combinaison de ressources) et focalise son tour sur ça plus une construction avec la faveur qui en découlerait. Moi je suis ennuyé car je veux vraiment cette faveur. D'ailleurs il le voit et bloque les bâtiments me permettant de faire mes lots. Qu'à cela ne tienne, j'ai un coup de retard sur lui sur ça, mais j'ai un bois, pas lui ! Je prends donc une faveur pour lui voler son personnage, et toutes ses ressources deviennent un poids mort pour le moment ! J'ai vraiment tué son tour !

Le prévôt a lui aussi donné naissance à des discussions et des situations tendues et vraiment méchantes. Le même collègue dont je vous parlais, qui est bon perdant, n'a pas pu s'empêcher de laisser apparaître un rictus teinté d'agacement !

Au final, ma copine l'emporte, 62 points, sans faire de monuments, de résidence, et en faisant peu de lots !
Pour ma part, avec un dernier tour bien calculé qui me permet d'empocher à lui seul 29 points (deux lots avec le contremaître, donnant une faveur qui me permet d'activer le joaillier et enfin la construction de la statue), je finis à 61 points ! (À ce sujet, les points cachés enlèvent peut être un côté stratégique mais côté tension et suspense, c'est génial)
Les deux autres finissent à 51 et 36 points.

Tric TracTric Trac

Au final, je suis définitivement convaincu par cette nouvelle version. On a pas mal délibéré, le jeu lui même est moins méchant, mais permet toujours aux joueurs de l'être, et pas qu'un peu ! Je n'ai pas vu un jeu aseptisé hier, bien au contraire, c'était une lutte acharnée ou on rendait coup sur coup. Tout l'inverse de ce que certains attachés à l'ancienne version pensent.
Le jeu est moins méchant car, par exemple, il n'y a pas de pénalités pour placer un ouvrier au château sans donner de lot ensuite (j'aurais fait perdre 3 points comme ça au collègue avec ce que je vous ai décrit, mais j'avais déjà ruiné son tour !!) et pas de pénalité lors des décomptes qui n'existent pas !
Mais cela permet des stratégies encore plus ouvertes et originales ; ma copine pense qu'elle n'aurait jamais pu faire un truc à contre courant comme ça et gagner dans l'ancienne version ( à tort ou à raison ?).

Bref, je me suis trompé en disant l'autre jour que le jeu était peu être moins explosif. Une fois de plus, c'étaient les joueurs qui ne l'étaient pas ! Une autre remarque, j'ai passé la plupart des tours 3 ou 4eme joueur en jouant avec l'ordre du tour des règles. Ce qui ne m'a pas pourri ma partie.

Caylus est toujours un chef d'œuvre de stratégie et d'interactivité.

Tristan
bast92
bast92
Merci Tristan pour ce CR très argumenté !
j'ai rien compris mais ça me donne très envie 😃
betasub
betasub
Salut l'ami, c'est vrai, j'aurais du me mettre à portée de ceux qui n'ont essayé ni l'un ni l'autre !
bast92
bast92
Non non au contraire, je relirai tout ça après ma première partie.
betasub
betasub
Elle est déjà prévue ?
Kundalini
Kundalini
Super ces compte-rendus!
Merci beaucoup :)
Mes deux premières parties ont été assez convaincantes .
Il s'agit bien je dirai d'une épure qui n'épargne pas les coups fourrés.
Je trouve que la manipulation d'écus , le tableau des faveurs, la progression du bailli, toutes ces petites choses faisaient de la première version un jeu à part, d'une extrême élégance (surtout en édition Cayluxe), mais à vrai dire ce 1303 rend le jeu plus accessible, plus rapide sans le dénaturer.
.
Nous avons aimé nous piquer les faveurs, en particulier celui qui donne +1PP par lot rendu au château.
La configuration initiale change beaucoup l'orientation de la partie selon les bâtiments neutres tirés au sort.

Bref c'est moins contrôlable et élégant, mais plus fun et varié.
Je garde les deux
bast92
bast92
betasub dit :Elle est déjà prévue ?

Ça ne saurait tarder.
Pas accroché avec Marco Polo donc Caylus 1303 va arriver à la table "un classique" plus rapidement que prévu.

Kundalini
Kundalini
J'ai même osé une variante solo maison qui vaut ce qu'elle vaut mais qui permet de s'exercer tout seul et de bien réviser les règles.
Si vous voulez je pourrai vous en dire plus. C'est tout simple.
betasub
betasub
Kundalini, tu pourrais nous en dire plus ?

Bast, je suis étonné que tu n'aies pas accroché avec Marco Polo, mais je pense que Caylus 1303 collera avec les goûts que je pense être les tiens ; règles simples, stratégique et surtout très interactif.
Hier il y avait vraiment une sacrée ambiance autour de la table, entrecoupée de moments d'intense réflexion. Ça discutait stratégie, et pourquoi et comment il fallait bloquer untel ou untel. Un très grand moment.
Kundalini
Kundalini
betasub dit :Kundalini, tu pourrais nous en dire plus ?

 

Alors voilà;
(On est d'accord que ça ne casse pas des briques, mais que ça permet un petit défi + révisions des règles).

* But du jeu= Scorer le + de PPrestige
* Mise en place= Comme pour deux joueurs, sauf que l 'IA n'utilise pas de maison, ni de Personnage.
Le joueur reçoit un personnage de départ, et une ressource de chaque type
Se munir d'un dé à 12 faces.
On va dénommer les cases avant le pont comme cases 1 à 4, et les 8 tuiles neutres comme étant les cases de 5 à 12.

* L'IA est toujours le 1er joueur, son but est de bloquer les tuiles du premier niveau.
Il lance son dé 12 et place un meeple dessus.
Si la case est déjà occupée (par un meeple  de n'importe quelle couleur) ou transformée en résidence, il relance le dé 12 une seconde fois et place son meeple sur la case nouvellement obtenue.
Si cette seconde case est occupée aussi, alors il passe son tour et chaque dépôt de meeple en coûte désormais 2.

Puis on procède au déroulement des acction.
Attention, si l'IA s'est placée sur la case 4 (Prévôt), il recule toujours le cavalier de 2 niveaux.

L'IA ne reçoit pas de ressource et ne va jamais livrer de lot au château.

Pour le reste tout se déroule normalement.
Je ne crois rien n'avoir oublié.


 

Manubis333
Manubis333
Une partie de Caylus 1303 à trois joueurs.
Score :
Rouge : 64 PVs
Jaune : 47 PVs - découverte.
Noir (moi) : 51 PVs

Dès ma première partie, j'avais déjà vu que ce jeu respecte bien la mécanique "caylusienne", c'est-à-dire que les sensations de jeu sont similaires... Cette impression continue de se confirmer après chaque partie.
De plus, le jeu continue à prouver ses grandes qualités tout en réussissant à se démarquer de son illustre aîné.

Les Bâtiments au Château sont : la Carrière (Bâtiment jaune de départ donnant une Pierre), la Filature (Bâtiment de bois donnant un Tissu), La Mine d'Or (Bâtiment de pierre donnant un Or).
N'étant pas habitués à ce jeu (personne autour de la table n'a fait plus d'une partie de Caylus 1303) et bien que le joueur Rouge soit un vétéran de Caylus l'Ancien, nous décidons de prendre le setup de personnages recommandé pour une première partie : à savoir l'Architecte, le Contremaître, le Bailli, la Journalière, le Chambellan et le Livreur.
Le joueur Rouge débutera la partie avec la Journalière, le joueur Jaune avec le Bailli et moi avec le Chambellan.

Petite anecdote : avant le début de la partie, le joueur Rouge m'avait fait la promesse de ne pas nous ménager, le joueur jaune et moi, avec le Prévôt : il l'utilisera agressivement le cas échéant...
Seul le joueur Jaune, joueur averti mais ne connaissant pas Caylus témoignera ne rien comprendre cet échange de "bons procédés" entre le joueur Rouge et moi. Je voulais que le joueur Jaune puisse voir tout ce "qu'un Caylus" a dans le ventre... On le verra, sa découverte se fera dans la douleur...
Oui... Caylus 1303 est, certes, simplifié dans ses règles par rapport à Caylus l'Ancien mais certainement pas aseptisé dans sa "brutalité"...

Voyons la partie...
Le joueur Rouge débute mal sa partie : il est en dehors du rythme que j'impose au Château et que le joueur Jaune parvient un peu mieux à suivre. De plus, habitué de Caylus l'Ancien, il se trompe quelque fois dans le sens de la route : Caylus 1303 part du bas et remonte alors que Caylus l'Ancien part du haut et descend.... cela lui portera préjudice quelques fois pour anticiper et prévoir la résolution des Bâtiments en jeu.
Le joueur Jaune est, quant à lui trop téméraire, sur le placement de ses Ouvriers et prend des risques inconsidérés en étant trop proche du Prévôt sans avoir prévu les moyens de riposter : il en fera les frais souvent et subira de cuisantes pertes d'actions : il a été prévenu et, bon joueur, prenant ces échecs avec philosophie, nous dit que c'est en commettant des erreurs qu'on apprend.
De mon côté, tout se passe pour le mieux, opportuniste, je me "sers" des placements trop ambitieux du joueur Jaune pour protéger mes propres placements (rien de très exceptionnel, ni de particulièrement brillant : "c'est du pur Caylus") et parviens aussi à faire quelques visites au Château, m'octroyant de belles Faveurs tout en engrangeant des PVs. Je profite simplement du fait que le joueur Rouge ait pris un mauvais départ et qu'il tente de reprendre en main sa partie en s'appuyant sur ses réflexes de Caylus l'Ancien sans trop y parvenir... Merci Caylus 1303 de se démarquer ainsi de son aîné : Caylus 1303 est un jeu plus épuré que son aîné, avec un rythme plus "nerveux" et un nombre de tours déterminé. Cela déstabilise grandement le joueur Rouge, plus à l'aise avec les déclenchements de phases de jeu de Caylus l'Ancien.

Concernant les personnages, en plus du Chambellan qui me permettra d'être très flexible au Château, je récupère aussi le Contremaître. Je précise par ailleurs que ni le Chambellan, ni le Contremaître ne me seront contestés de toute la partie : ceci asseyant ma confiance quant à ma situation...
Le joueur Rouge récupèrera l'Architecte alors que le Bailli sera échangé entre le joueur Rouge et le joueur Jaune deux ou trois fois.
Par contre, la Journalière fera l'objet de fortes convoitises entre le joueur Rouge et le joueur Jaune qui passera ainsi de main en main très souvent en début de partie : j'ai renoncé à gaspiller ainsi des Faveurs en participant à cette lutte pour mieux me concentrer sur la manière d'exploiter les Bâtiments...

Justement, voyons les Bâtiments...
Je construis assez rapidement le Manoir (donnant une Faveur). J'ouvre ainsi un autre spot d'acquisition de Faveurs mais puisque la Mine d'Or est au Château, cela me semble un bon investissement. Ce sera effectivement le cas : la Mine d'Or du Château sera la seule source d'Or de toute la partie, aucun des autres joueurs ne parvenant à trouver de timing pour construire la Fonderie ou l'Alchimiste. Le Manoir me rapportera une belle rente de PVs. angel
Petit détail : j'ai très tôt utilisé la Guilde pour augmenter le nombre de mes Ouvriers et j'ai été le seul... Mes adversaires ont surtout lutté pour la Journalière...
Cerise sur le gâteau, j'ai converti le premier Bâtiment jaune après le Pont des Guildes en Résidence de sorte que s'il y a concurrence sur le Monument à construire, j'aurai le premier mot... Reangel
Bref, je suis TRÈS confiant...cool
TROP confiant... frown

Au huitième et avant dernier tour, le joueur Rouge se dit que ça commence à sentir trop le roussi pour lui et que s'il ne faisait rien, je l'emportai facilement. Par intuition, il a bousculé la situation qui lui était défavorable en construisant le Maçon au début du septième tour : bonne idée...
En ouvrant ainsi la possibilité de construire les Bâtiments de Pierre, il permet de mettre en jeu des Bâtiments de production de ressources avec un meilleur rendement. Il cherche donc à faire pencher le gameplay vers de la course à la livraison au Château : c'est une bonne idée car étant expérimenté sur Caylus l'Ancien, c'est un timing et un "sport" qu'il connait bien.
Il se montrera effectivement le plus habile à récupérer des ressources une fois la Carrière et la Ferme (les deux en version Bâtiments de Pierre) en jeu après la Scierie (Bâtiment de Bois). Je commettrai aussi quelques étourderies... Par exemple, en renonçant à utiliser le Joaillier pensant manquer de ressources pour une livraison au Château alors que la Carrière (Bâtiment de Pierre) située juste après m'appartenait et qu'elle me rapporte aussi de la Pierre quand elle est utilisée par mes adversaires (j'ai aussi le Chambellan).

Quoi qu'il en soit, à part construire une Statue (Monument à 7 PVs) et faire quelques timides livraisons au Château à 6 PVs grâce au Contremaître et au Chambellan, j'ai totalement baissé ma garde dans les deux derniers tours, pensant être hors d'atteinte. Le joueur Rouge fera alors appel à toute son expérience sur Caylus l'Ancien pour faire un dernier tour incroyable au Château à 20 PVs avec l'audace de reposer entièrement sur le Livreur pour ça. Sur les deux derniers tours, il parviendra en plus à construire deux Monuments...broken heart
Il nous avouera avoir eu très peur de se faire prendre le Livreur : la tension était à son comble lors de ce fameux dernier tour... il a pris la décision de se reposer sur le Livreur car il avait besoin de tous ses Ouvriers pour ses actions : il ne pouvait pas en allouer un pour le Château... Quitte ou double...
Sur ce dernier tour, démuni de tout (d'Ouvriers comme de ressources) car je ne m'étais pas préparé à un tel retour en force, je ne peux que constater impuissant les gains de la dernière résolution du Château : c'est la douche froide pour moi... frown
On le voit, le score final est sans appel...

Encore bravo au joueur Rouge : discernement, sang-froid, habileté technique et audace : il a fait preuve de tout cela pour obtenir cet incroyable retournement de situation en sa faveur... Et comme on dit, la chance sourit aux audacieux... cheeky

Conclusion :
Ce nouveau Caylus est un excellent jeu !!
Très intense !!
Et ce n'est pas parce qu'il a été simplifié au niveau des règles par rapport à son aîné qu'il en est moins tendu... Bien au contraire... Le joueur Rouge a adoré cette partie !! Le joueur Jaune aussi mais lui découvrait le jeu et on a été dur avec lui...

Oui, la simplification des règles a sans aucun doute supprimé des enjeux qui faisaient le charme de Caylus l'Ancien mais l'ajout des personnages en a ajouté d'autres !
Et bon, la "mécanique caylusienne" (pose de Bâtiments avec résolution dans l'ordre de construction, résolution du Château ensuite) est suffisamment riche par elle-même... Oui, les PVs sont ici dans les Bâtiments et le Château seulement mais la décision de l'ordre des Bâtiments toujours dans les mains des joueurs et le fait de devoir gérer en plus le Château qui n'a plus un rendement de PVs dégressif, sans compter les Bâtiments qui ne sont disponibles qu'au Château fait qu'on ne pourra sûrement pas épuiser ce jeu au bout d'une dizaine voire d'une vingtaine de parties : il en faudra d'ailleurs certainement bien plus en admettant l'hypothèse que ce soit possible...
À ce propos, le fait de réserver des Bâtiments au Château via des Faveurs est une excellente idée de design : cela ajoute des possibilités tactiques et stratégiques pour générer des pénuries (comme l'Or dans notre partie)... Provocation de pénuries qui est une autre conséquence de base de ce que j'ai appelé ici la mécanique caylusienne partagée par les deux jeux...

La nouvelle mécanique de Faveurs est un modèle de design brillant car tout à fait en phase avec les problématiques soumises aux joueurs.

Le fait de cacher les PVs marqués constitue aussi un excellent changement : si j'avais vu les PVs marqués par le joueur Rouge, j'aurais réagi et il aurait eu à lutter plus âprement pour l'emporter. Je ne lui aurais pas laissé le Livreur aussi facilement par exemple.
Pourquoi est-ce si bien de dissimuler les PVs ? Car cela oblige à rester vigilant et jouer le jeu à fond, à s'impliquer complètement jusqu'au bout. Dans cette partie, j'ai clairement voulu vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué : "Monumentale erreur" comme l'a dit si bien un acteur bodybuildé adepte du gros cigare...
Autant dans un jeu comme Concordia, je trouve que la dissimulation des PVs est exagérée, qu'elle nuit à l'expérience de jeu car compromet sa lecture (en cours de partie, on ne sait pas où on en est par rapport aux autres)... En tout cas pour moi, en grossissant le trait, compter toutes les cartes de tous les joueurs pour savoir s'ils ont effectivement les bonnes cartes en main correspondant à leur situation sur le plateau principal pour la fin de partie : sans moi, j'abdique, pas amusant... frown
C'est là que, selon moi, Caylus 1303 réussit, c'est la même manière de penser que dans Troyes (mon top 1 tous jeux confondus) où les PVs sont aussi dissimulés : Le jeu des adversaires fait l'objet d'un guessing via leurs actions et sans surcharger l'effort de mémoire... Bref, du tout bon...
Et c'est surtout ce guessing que je n'ai pas fait l'effort de poursuivre, sûr de mon avance qui constitue la principale erreur dans la partie... frown
Sinon, j'aurais perçu que le joueur Rouge faisait une remontée incroyable : pas besoin de se souvenir de 36 cartes récupérées au début de la partie ou que sais-je d'autre pour savoir ce qui va lui rapporter des PVs et qui demanderait "le cerveau de Yoda" : juste faire attention aux ressources qu'on a sous les yeux et aux livraisons conséquentes au Château (on en fait pas 15000 non plus, des grosse livraisons)... Ce qui est à la portée de n'importe qui, faisant preuve d'un peu de prudence et d'attention... En tout cas plus que moi sur cette partie...

a++
Manubis.
Manubis333
Manubis333
Bonjour Le Zeptien,

J'ai lu ton avis sur Caylus 1303 et il y a bien sûr un aspect sur lequel je ne suis pas d'accord : l'appauvrissement du gameplay...

C'est pas prouvé...

Oui, il y a eu simplification des règles mais est-ce que le jeu est devenu plus pauvre ? Pas sûr...

Je vais reprendre les propos de ton avis et et adjoindre mes arguments...

Ton premier paragraphe dénonce un peu la tendance actuelle à la simplification.
Oui, c'est vrai... je suis plutôt d'accord... Puisque le JdS se démocratise (on trouve des jeux dans des magasins non spécialisés qu'on ne s'attendrait pas à y trouver (il fût un temps) comme 7 Wonders, Smallworld, etc.)
Personnellement, tant que des auteurs (comme Lacerda, par exemple) feront encore l'effort de créer des jeux experts à destination d'un public averti comme toi et moi, je n'ai pas de problème avec cette "orientation" même si j'ai tout de même l'impression que les jeux experts ne sont plus la priorité des éditeurs (globalement, avec toute l'imprécision qu'un tel avis véhicule concernant tel ou tel éditeur qui fait encore des efforts louables envers les jeux experts).

Ensuite tu abordes trois aspects de Caylus l'Ancien qui n'existent pas dans Caylus 1303.
Que dire ? déjà, ironiquement, tu conviendras avec moi qu'avec ça, les deux jeux ne font certainement pas doublons : ils sont très différents.
Il y a certes, une base commune (ce que j'ai appelé la mécanique caylusienne) mais c'est tout, on ne peut pas les aborder de manière identique.
Voyons cela...
  • L'argent. Bin là, je te dis juste. Oui et après ? Ce n'est à mon avis qu'un détail... L'absence de l'argent ne va pas forcément rendre le jeu pauvre (ludiquement parlant hein... Moi aussi je sais faire des jeux de mots pourris...) pour autant. Ce qu'il me faudrait là, c'est une analyse montrant un impact grave de l'absence de l'argent sur le gameplay le rendant inintéressant, voire le desservant suffisamment... L'absence d'un enjeu lié à l'Argent ne suffit pas...
  • Les Faveurs du Roi. Je peux aussi troller en disant que j'ai fait des statistiques sur 4-5 parties de Caylus l'Ancien (des stats pertinentes donc...) qui ont montré que la Faveur construisant des Bâtiments est tout le temps utilisée alors que la Faveur donnant des PVs ne l'est que très peu voire pas du tout... Conclusion trollesque : Super, les pistes  !! une qui sert à rien et une autre qui accapare 70% de l'énergie des joueurs no... Plus sérieusement, j'ai trouvé dans Caylus 1303 que ses "Faveurs 2.0" fondées sur un accès à des Bâtiments disponibles qu'à travers eux (outre les Personnages), est une excellente idée de design... De base, étant donné à quel point c'est structurant dans une partie de mettre ainsi des Bâtiments à part (j'ai eu la Mine d'Or au Château dans ma partie : la Faveur était donc le seul moyen de base d'avoir de l'Or), ça peut devenir très technique à jouer et clairement ne pas être une affaire de "débutants" si c'est exploité agressivement par un "expert". D'autre part, le jeu de Bâtiments au Château n'étant pas le même d'une partie sur l'autre, les Faveurs changent aussi d'une partie sur l'autre... Ce qui n'est pas un mal non plus car renouvelle vraiment les parties... Je pense...
  • Le Bailli : De ce que j'ai vu (avec un bon joueur de Caylus l'Ancien), c'est le contraire qui semble angoissant : un nombre de tours limités qui donne l'impression d'être dans un train sur la marche duquel on a aucune prise, donnant l'impression de ne pas avoir le temps de faire tout ce qu'on a envie de faire... Bref, faut se "bouger les fesses", on a un compte à rebours à gros affichage rouge au-dessus de la tête pour marquer le maximum de PVs... J'ai connu des parties de Caylus l'Ancien au timing moins angoissant que cela... Mon ressenti rejoint cela, une partie de Caylus 1303 est intense et si la simplification des règles le rendent sûrement plus accessible à des débutants, j'estime que bien y jouer peut se montrer très technique et être une affaire d'experts, car comme tu le dis, il y a les autres joueurs aux dents pas moins longues que nous... Je vais revenir sur cette question...

Le Zeptien dit : Avec Caylus 1289, les voies du succès passent par des chemins variés, une richesse stratégique [...] mais je n'ai pas encore parlé des bâtiments.

Justement, parlons-en des Bâtiments...
J'ai déjà évoqué en quoi le fait de réserver des Bâtiments au Château pour servir de Faveurs, est structurant dans une partie car cela intensifie une péripétie propre à la mécanique caylusienne : générer des pénuries de ressources.
Et c'est là que le jeu de Caylus 1303 prend du sens : les pénuries qui y sont très exacerbées... La brutalité du jeu repose presque entièrement là-dessus...
Alors oui, je te crois sur parole quand tu dis Avec Caylus 1289, les voies du succès passent par des chemins variés, mais le fait de n'avoir que deux sources principales de PVs dans Caylus 1303 (les Livraisons et les Bâtiments dont les Monuments) rendrait-il le jeu simpliste ?
Bien sûr que non !!
Cela exacerbe juste la guerre économique !! Et elle est brutale !!
Le choix des Bâtiments construits ne se fait pas qu'en fonction de ses besoins, des besoins des autres mais aussi de ce qui est disponible au Château via les Faveurs...
C'est le fait que c'est aux joueurs de choisir quoi construire et quand qui fait de Caylus 1303 un jeu expert comme son illustre aîné et apporte de la profondeur et de la richesse... Et le fait de devoir vite utiliser les pénuries pour se démarquer des autres joueurs propulsent plus vite le "néophyte caylusien" dans la cours des experts s'il veut "survivre" que ne le fait Caylus l'Ancien...

Car oui, vouloir livrer au Château, surtout que le jeu nous dis bien qu'il veut se démarquer de son aîné en nous disant qu'ici on ne néglige pas les Livraisons du début à la fin d'une partie (5 PVs par livraison tout du long), est vital mais voilà, comme il n'y a pas 36 manières de marquer des PVs dans Caylus 1303, les autres joueurs vont venir nous embêter et tous vont se marcher sur les pieds... et c'est là que la guerre commence... Il faut des ressources, beaucoup de ressources et les sites de productions (qu'il faut construire en... utilisant des ressources aussi), non seulement ne sont pas en nombre suffisant pour tous mais leur nombre diminue au fur et à mesure que les Résidences se construisent et que les Bâtiments de départ en jaune disparaissent...
Et c'est cet aspect, partagé avec son aîné, qui fait de Caylus 1303 un jeu expert et ne le cantonne pas à être un "sous-Caylus"...
Et les Monuments dans cette histoire ? Ils servent à dépasser les autres joueurs et concurrents au scoring si on réussit à faire le minimum syndical en livraisons pour ne pas être trop en retard par rapport à eux s'ils ne font pas l'effort de construire des Monuments eux aussi...
Les Monuments sont une source alternative de PVs utilisant l'Or... Or qui n'a pas forcément à être utilisé au Château...

Caylus 1303 est différent de Caylus l'Ancien car apporte d'autres enjeux qui, mais c'est mon goût personnel, créent des problématiques et autres défis différents de son aîné qui ne sont pas moins intéressants à relever...

a++
Manubis.
bachibouzouk
bachibouzouk
Caylus le Vieux, «La ligne des faveurs qui donnent des points de victoire est peu ou pas utilisée », pas d’accord, elle peut être redoutable. Je l’ai souvent joué dans des  parties à 3 (si c’est pas une preuve ça!), quand d’autre joueurs se précipitent sur la 4ème ligne. Bilan, elle est tout à fait viable mais par contre il faut bien savoir finir la partie avant que les bâtisseurs ne dégainent trop leurs monuments (en livrant plein de lots sur la fin par exemple, obtention de points +faveur ligne 1, redoutable).
sinon pas d’avis pour le reste, je vous laisse ;-) 
Liopotame
Liopotame
En tout cas c'est super de lire ce genre de débats et d'analyses, merci d'avoir pris le temps de poster