jwel_01
jwel_01

Pour rebondir sur l’aspect narratif qu’Uphir met en exergue dans sa présentation et qui est un plus indéniable pour qui s’interesse autant à la tactique militaire qu’aux personnes qui  « essaient » de la mettre en oeuvre (car rappellons le, "la guerre c’est le bordel" laugh)
je recommande 2 livres très intéressants (et pas « arides ») sur le sujet.

A la guerre - Psychologie et comportements pendant la Seconde Guerre mondiale
de Paul Fussel

L’introduction d’un des chapitres est l’extrait d’un journal de guerre d’un marine pendant la seconde guerre mondiale. Les derniers mots sont un uppercut.
 

Les « remplaçants » étaient touchés avant même que nous sachions leur nom. Ils arrivaient hébétés, tremblants de peur et pleins d’espoir, se faisaient blesser ou tuer et repartaient aussitôt par où ils étaient venus, en état de choc couverts de sang ou raides morts.
C’étaient des abandonnés qui entraient dans le hachoir et en sortaient immédiatement, comme des gosses sans famille, inconnus et sans visage pour nous – des livres que personne n’a lus 


Le deuxieme creuse un sujet souvent abordé de manière superficielle, à mon sens un ouvrage essentiel.

La guerre n'a pas un visage de femme de Svetlana Aleksievitch

Svetlana Alexievitch a recueilli durant de nombreuses années des milliers de témoignages de femmes russes qui se sont engagées volontairement pour défendre leur patrie, qui ont dû insister et se battre pour pouvoir être au front.

Leur vision de la guerre, leur récit est bien différent de celui des hommes et des livres d'histoire. Elles ne décrivent pas des faits héroïques, de glorieuses batailles, mais la guerre qu'elles ont vécue en tant que femme. C'est un point de vue habituellement totalement absent des récits de guerre.

 
Uphir
Uphir
J'ai beaucoup entendu parler du deuxième; il faudrait vraiment que je le lise. Je ne connaissais pas le premier mais cela a l'air fortement intéressant. Merci pour ces références.
Empédocle
Empédocle
Un ouvrage effectivement magnifique qui éclaire la contribution majeur des femmes soldats soviétiques et qui raconte la guerre d'une multitude  de points de vue d'individus mis chacun dans des situations et des fonctions différentes des pilotes aux lessiveuse, aussi banales qu'heroiques et dont beaucoup étaient de trop peu connues.
Sa lecture fait saisir l'immense sacrifice soviétique sur le front de l"Est, sacrifice souvent ignoré ou oublié de ce côté du continent où il se raconte plus unanimement les Victoires de l'homme américain et du résistant de 44.


 
Lymon Flowers
Lymon Flowers
Empédocle dit :Sa lecture fait saisir l'immense sacrifice soviétique sur le front de l"Est, sacrifice souvent ignoré ou oublié de ce côté du continent où il se raconte plus unanimement les Victoires de l'homme américain et du résistant de 44.

Un de mes amis prof d'histoire m'a raconté avoir demandé à ses élèves qui des USA, de l'Angleterre ou de l'URSS avait le plus contribué militairement à la chute de l'Allemagne pendant la seconde guerre mondiale.  Sans surprise, les gamins donnent du genre à 80% les USA alors que les pertes militaires Allemandes sont quand même de l'ordre de 70% sur le front de l'est.  Certains croyaient même que l'URSS était dans le camp de l'axe !  

Empédocle
Empédocle
Hélas,
Ce constat ne m'étonne même pas. Mais il est vrai que la Russie n'est plus invitée aux commémorations du débarquement et la France ne se déplace plus pour celles organisées à Moscou...
Rackar
Rackar
Bonjour,
Des nouvelles sur le PDF ? Il me tarde de lire ce roman laugh
Uphir
Uphir
Merci de me relancer. Il faut que je m'en occupe.
Rackar
Rackar
Génial