Acier d’essai

sur Carnegie
8,0
Dans Carnegie nous allons surtout explorer le côté entrepreneurial de l’industriel américain, même si son côté bienfaiteur sera possible grâce à des donations. Jeu de pose et déplacement d’ouvriers, il faut une grande table pour les plateaux personnel, les ressources, le plateau représentant les USA et ses liaisons entre villes et les multiples tuiles départements que vous pourrez/devez acheter pour développer votre entreprise. Car vos employés, s’ils vont parcourir le territoire, ne peuvent pas tous partir, il en faut sur place pour assurer la bonne marche des bureaux et de l’administratif afin d’augmenter le nombre d’actions, se déplacer plus loin…Et si le bâtiment est vide, il n’y a aucun référent en amont, dur dur pour se faire rembourser ses notes de frais.
A chaque tour, un joueur pourra choisir un type de Département à activer (déplacer, construire…), les autres pouvant bénéficier de cette action (on pense à Puerto Rico/ Fort), s’ils ont les moyens/ressources pour le faire. Ce qui est une façon (peu élégante) de laisser de côté un adversaire qui est à sec et lui faire perdre un tour mais induit une certaine interaction.
Au nombre des actions possibles, notons la prise de ressources (cubes), d’argent, les dons (et leur récompense), la construction de départements (bien penser au coût du déplacement pour y accéder et au personnel à pourvoir), le recrutement de nouveaux employés, leur envoi dans les villes du pays, la réalisation des projets, développement des capacités (en allongeant les quatre tirettes glissées dans le plateau perso et qui laisse apparaître de plus en plus de gain, PV, ressources..)…
Règes simples, courtes, le jeu se révèle peu à peu et tout est important, même les étages des bureaux (plus de marches à monter = plus de PV) ou la liaison d’une ligne continue entre deux grandes villes (et encore, tout dépend si vous voyagez en diligence ou en train). Outre l’optimisation indispensable, l’anticipation et la gestion des gains, c’est le timing qui est le maître mot de ce jeu. Comment à la fois envoyer ses ouvriers sur le plateau central tout en conservant au minimum un employé pour continuer à activer le pouvoir du département ? La course est également présente, pour se placer sur le pays et prendre les routes les plus directes ou les endroits de donations avant qu’on vous les vole…

Carnegie est à la fois simple dans sa théorie et complexe dans le déroulé. C’est toujours impressionnant de voir qu’un auteur a pu triturer toutes ces mécaniques pour en faire un produit jouable. Pour qui ? S’il a du niveau et qu’il lorgne plutôt côté expert, on va ajouter l’étiquette « Matheux ». Pas une once de fun et encore moins d’immersion. Perso, je m’y suis copieusement ennuyé, j’ai eu l’impression de jouer avec un tableau excel et une balance comptable. Je ne dis pas que le jeu est mauvais, loin de là. Je dis juste qu’il faut savoir où on met les pieds (et c’est souvent dans la gueule comme dirait notre ami Chuck).

Commentaires (4)

morlockbob
morlockbob
@doc....salut Doc.. Hailé Sélassié empereur ou Negus d Ethiopie. Allez c est l acier !! Etc.. 😁
DocGuillaume
DocGuillaume
Faut m'aider là les gars, je suis tombé sur un os parce que même bien réveillé je sèche…
morlockbob
morlockbob
Chaud au réveil celle là. Tu aurais du la garder pour négus and co
Brissac
Brissac
Carnegusse pour Sélassié....
Default