Valletta : Devenez ambassadeur de Malte !!

Par LudiKev

Publié le 21 juin 2017 • Lecture 8 min. •  2684 vues

Valletta : Devenez ambassadeur de Malte !!

f8e7ed7740ba0c4ef2aca860b7f620f7a5c1.jpe

Mais pourquoi une photo touristique pour présenter un jeu de Deck-Building ??

(Réponse en fin de News....suspense)

 

Valletta est donc un jeu de Deck building , avec des cartes évidemment,  mais pas que, car il y aussi du meeple, de jolies pitites maisons et tout et tout...

Valetta est donc un jeu pour  2 à 4 bâtisseurs pour une durée annoncée de 20mn par joueurs (et chose rare, ça correspond effectivement quasi pile poil à la réalité et dès la 1ère partie).

 

PETIT BLABLA DE PRESENTATION

 

Dans Valletta, les joueurs se mettent dans la peau d'un chef de chantier et ils doivent gérer au mieux les artisans qu'ils ont en main en début de partie mais aussi ceux présents dans la ville (là, se trouve le cœur du deck-Building) pour récupérer des matières premières. Ils peuvent, également, embaucher marchands, maçons et couvreurs. Ensuite, ils construiront leur propre version  de la magnifique capitale, avec ses bastions imposants, ses bâtisses baroques, patati, patata.

Il faudra, aussi, développer ses contacts avec l'Ordre de Malte et autres personnages historiques importants (les cartes jaunes) pour améliorer notre  réputation et ainsi marquer des Pv.

Les joueurs sont supervisés par Monsieur de La Valette (alias « meeple violet »), qui patrouille dans les rues en tant que contremaître et qui vous donne des points Bonus si vous construisez des bâtiments dans son secteur.


Le but final du jeu sera donc d’avoir le plus de points de victoire (oh c'est étonnant).

 

La partie se terminera après une phase finale qui se déclenche suite à l’une des 3 conditions suivantes :
* un joueur atteint 25pts
* Jean de la Vallette (toujours "meeple violet") atteint le dernier tonneau de la rue (le 25ème: ah quand même, ivrogne!!)
* un joueur pose sa huitième et dernière maison.

 

cfb24783688f339499d966be4a5d7d59f9ec.jpe

On veut jouer, on veut jouer !!

 

LE MATERIEL

4f2c5699a7581c70ce7b182b945c1d15cb8f.jpe

 

Matériel, tout à fait honnête, du meeple, des petites maisons, du bois, de la pierre, de l'or, des briquettes....et des petites cartes (par la taille).

Un plateau joueur en carton un peu fin, une piste centrale en carton épais avec des tonneaux en carton épais pour ce poivreau de La Valette.

Des illustrations que l'on aimera ou que l'on détestera.

Bref, du bon matériel qui aurait, par contre, pu tenir dans une boite 2 fois moins grande, et encore je suis large.

Ca a tendance à m'agacer un peu ces grandes boites pleines de vide ;-(

Bon d'accord, j'ai qu'à avoir moins de jeu...peut-être ;-)

 

COMMENT INSTALLE-T-ON TOUT CA ?

 

Tout d'abord la ZONE DE JEU PRINCIPALE:


* Au centre la piste de score avec les 25 tonneaux posés aléatoirement (derrière les tuiles tonneaux est représentés l’une des 4 ressources du jeu : l’or, le bois, la pierre et la briquette) et tout à gauche des tonneaux Mr Jean de la Vallette.


* Au-dessus et en dessous de cette piste de score les 20 cartes bâtiments prises au hasard (6 vertes, 8 bleues et 6 jaunes), sur chacun des bâtiments  une carte personnage lui est associée (c'est un peu fastidieux car il faut retrouver pour chaque bâtiment, le personnage qui va avec grâce à une toute petite lettre dans le coin inférieur droit).

 

*  A droite 4 cartes bâtisseurs appartenant à la réserve.
 

5bfee5aa04ef3ad00eecdca5184b3a010baa.jpe

Mise en place pour 2 joueurs.


Ensuite LA ZONE DU JOUEUR

* A gauche : on commence avec 1 ressource de chaque.


* Au centre : notre deck de départ est composé de 8 cartes (identiques pour tous les joueurs), 5 en main et 3 dans notre pioche, une zone individuelle pour jouer les 3 cartes par tour avec 1 rappel en bas à gauche qu’à tout moment 3 ressources peuvent être échangées contre 1
 

* A droite : nos 8 bâtiments.

76477656bd0a21148015c0d34fa94287b2a6.jpe

Allez les verts !!

 

NOS CARTES DE DEPART = NOS ACTIONS DE BASE

95c0225348be26c1056d8839c867fd4cfa7a.jpe

Les cartes rouges :

* Le “bûcheron” : on gagne 1 bois,

* le “marchand” : on gagne 1 pièce,

* le “sculpteur de pierre” : on gagne…..1 pierre (bien vous avez compris),

* le “briquetier” : 1 brique,

* La “serveuse”: on gagne 1 bière, non, elle  permet de récupérer une des ressources de son choix plus une pièce d’or.

* « Le bâtisseur »: (très important) permet de construire une maison dans la rue de la Valette, pour cela, on paye les ressources demandées et on prend la carte personnage présente sur la construction pour l’ajouter à sa main (et pas dans sa défausse, comme généralement dans un deck-building), ce qui permet de pouvoir la jouer directement après son acquisition : c’est le seul moyen de récupérer de nouvelles cartes.

C’est ici que se joue le deck-building. Dans Valletta, point de marché, de coût d’achat….ici on acquiert des cartes grâce au bâtiment que l’on construit (bon ok, ça revient à un coût d'achat).

ET selon la couleur du bâtiment on récupère 1 carte de la même couleur qui donne différents pouvoirs (j’y reviens juste après)

bf0840eca11f42a9a8e709963ee725b7f5d6.jpe

Ici, en jouant un bâtisseur: j'ai besoin de 2 pièces, 1 bois, 1 pierre et brique pour construire une maison en récupérer dans ma main la carte verte posée dessus.

Pour l'améliorer je dois repayer tout sauf les 2 ors.

* « Le bâtisseur »  permet aussi d’améliorer une carte bâtiment déjà construite (on paye à nouveau les ressources demandées à l’exception de l’or). Dans ce cas, on la retourne sur sa face avancée et on bénéficiera de son nouveau bonus amélioré.

d4a62cd97bad1508702b69c36a43bd07a1d2.jpe

Face améliorée, donne 2 ressources bois et 8 PV

Du côté non amélioré, 1 bois et 4 PV.

Les Cartes Violettes :

* “L’apprenti » : (c’est le plus  « compliqué ») il copie l'action d’une carte ROUGE ou VERTE posée juste avant lui (pas si compliqué en fait, quand c'est bien expliqué.).

ea31b3300c156802599187faf43ea90f6e85.jpe

J'ai joué en 1ère carte une commerçante (donc 1 pièce), je joue ensuite l'apprenti qui copie ma carte rouge précédemment jouée, je regagne 1 pièce et je finis par le briqueteur qui me donne 1 brique.

ET  ENFIN

* « Monsieur de La Vallette » :

En jouant ce brave monsieur, on avance son pion (Meeple violet) d’1 case sur la rue et on retourne le tonneau se trouvant sur cette case, gagnant ainsi 1 ressource indiquée derrière le tonneau.

On peut aussi, en plus, si on veut, engager 1 bâtisseur de la réserve générale (il y en a 4 en début de partie) OU licencier un de nos personnages en main en le mettant dans la réserve (c’est ainsi que l’on nettoie son Deck).

5360062e420bbe549d72d1dd342140b30d6a.jpe

Allez hop, 1 tonneau pour Jeannot !!

Donc, si vous avez bien suivi, en construisant des bâtiments, on va gagner des PV mais et surtout on va engager des personnages présents dessus et planifier ainsi notre stratégie future.

 

IMPORTANT A SAVOIR :

Dans Valletta, on ne construit pas n’importe comment s’il vous plait !!!

En effet, construire un bâtiment qui est adjacent à une ou plusieurs de vos constructions vous permet de payer une pièce de moins par bâtiments adjacents et ça c’est cool.

De plus, si Monseigneur De la Valette est présent dans la colonne de cartes où l’on construit ou améliore un bâtiment, il est tout impressionné et vous gagnez 2 précieux PV !

a0752b36bfcbc3e5596c911e4f315b0432e4.jpe

Ce n'est pas un hasard si Vert a construit ses maisons côté à côte.

 

ET LES COULEURS DES BATIMENTS ALORS ?

bbb1fcc55bc20b13769aa1a9b7d820a9a03e.jpe

 

Comme promis, voici les « pouvoirs » des différents bâtiments mais surtout des différents personnages que l’on gagne sur les bâtiments.

Ils sont de 3 types :

* Les personnages VERTS : permettent de gagner des ressources en fonction de nos bâtiments édifiés. Si par exemple je joue le banquier et que j’ai construit des bâtiments avec le symbole « pièce » alors je prendrai autant de pièces que de symboles.

b14fbeddefd64b44b806c0fa796016148db5.jpe

Je vais prendre 4 pièces car j'ai 4 pièces de représentées sur MES bâtiments acquis.

 

Les personnages BLEUS:  sont très intéressants  car ils permettent, premièrement, d’acquérir 1 bâtisseur supplémentaire mais et surtout un bâtisseur spécialisé permettant de construire des bâtiments avec moins de ressources que demandée (par exemple 1 Charpentier permet de construire 1 bâtiment avec 2 bois en moins, 1 Maçon avec 2…..Pierres, bravo, en moins).

Mais elles ajoutent aussi un peu d’interaction.

Par exemple, en jouant le mendiant, je demande à chaque joueur une ressource (s’il en possède 2 ou plus), mais je pourrais aussi jouer le collecteur d’impôt et bien d’autres encore…

 

Enfin, les personnages JAUNES:  sont des personnages historiques, et qui dit personnages historiques dit personnages de pouvoir, d'influence et donc de PV.

 

Voila, vous connaissez quasi-toutes les subtilités du jeu mais….

 

ET MAINTENANT CA DONNE QUOI UN TOUR DE JEU ?



Super simple: 

A votre tour, vous jouez trois cartes (parmi les 5 de votre main), l'une après l'autre, et utilisez les effets de chacune d'entre elles.

Après avoir joué et résolu trois cartes, on les met dans sa défausse et on  pioche pour compléter notre main à 5 cartes (tout en conservant les cartes qu’il nous restait en main).

Votre tour prend maintenant fin.

Au tour du joueur suivant et on enchaîne jusqu’à l’une des 3 conditions soit remplie.

Je l'avais dit : "Super SIMPLE".
 

Le jeu consiste donc à gérer au mieux sa main (de cartes car votre vraie main vous savez la gérer depuis longtemps, normalement) afin d'utiliser les effets des cartes et gérer la construction et le développement de la ville à son profit.

Une fois l’une des 3 conditions de fin de partie remplies (un joueur atteint 25pts OU Jean de la Vallette atteint le dernier tonneau (le 25ème) OU un joueur pose sa huitième maison) le joueur dont c’est le tour termine son tour puis la phase finale commence.

2d7bcd945a3028df8e77acdc7cadcc8baefe.jpe

Hum, que faire ? En plus c'est en Allemand.

 

LA PHASE FINALE ? QUOI QU'EST-CE ? CA FAIT PEUR ?

Dans la phase finale, tous les joueurs mélange simplement leur défausse avec  leur pioche pour se reformer un deck complet.
Puis on continue de jouer de manière normale jusqu’à épuisement de la pioche et de la main de TOUS les joueurs.

Du coup si l’un des joueurs à une pioche avec plus de cartes alors il continuera à jouer alors que les autres auront terminé leur partie.

Une fois toutes les cartes jouées (pioche + main) on passe au décompte FINAL:

 

* Les points gagnés durant la partie (en construisant dans le secteur de Jean de la Vallette ou en jouant une carte jaune), c’est la position de notre brave petit meeple à notre couleur dans la rue. ATTENTION LES POINTS DES CARTES BATIMENTS NE SONT PAS DECOMPTES DURANT LA PARTIE.
* Les points des bâtiments construits en notre possession (voilà, maintenant, on peut les compter).
* 1 point toutes les 3 ressources restantes.

 

ALORS ON VA BATIR A MALTE OU PAS ?

Valletta est pour le moins original sans être novateur (quoique).

Original car on se retrouve face à un deck-building mélangé avec un jeu de gestion ressources et construction de bâtiments à l’allemande.

Dès le début de la partie, il faut être attentif au tirage des bâtiments et essayer de prévoir sa stratégie future, bien évidemment au départ, il vous faudra des bâtiments rapportant des ressources, puis peut-être des bâtiments avec des bâtisseurs spécialisés mais d’autres stratégies sont tout à fait possibles et gagnantes.

Petit à petit, sa main s’améliorer on peut même la nettoyer un peu avec du savon avec l’action de la Valletta mais ce n’est pas l’action la plus jouée pour être franc, le nettoyage est sommaire. C’est une bonne chose, pas de licenciement et peu de chômage dans Valletta ;-)

Le jeu se veut aussi interactif, grâce à certains personnages bleus avec lesquels vous pourrez vous emparer de ressources adverses (bien chiant ennuyeux), mais aussi parce que la fin peut se déclencher plus ou moins rapidement en fonction des joueurs et de la tournure de la partie (on peut temporiser ou au contraire accélérer la fin de partie).

La phase finale est elle aussi intéressante car elle permet de jouer son deck dans sa totalité une dernière fois et parfois de pouvoir faire des combos terribles ou de terribles combos.

Le jeu promet aussi une bonne rejouabilité car, tout d’abord on ne place pas toutes les cartes constructions à chaque partie (il y a des cartes mises de côté en début de partie), et ensuite le placement des bâtiments, et par conséquent l’optimisation des constructions est différente à chaque partie (il va falloir calculer, anticiper, faire chauffer la boite à neurones.)

Reste le côté graphique, à l’Allemande, qui plaira ou ne plaira pas, ça c’est question de gôut.

Pour moi, un très bon jeu qui me fait fortement pensé à El Dorado, le deck-building est à la mode (qui, pour moi, est plus simple et plus classique) avec un côté stratégie et calculatoire beaucoup plus poussé pour Valletta.

On commence avec El Dorado, on finit avec Valletta…bah, oui, on va chercher de l’or dans la jungle perdu et après on va construire, avec tout cet argent notre belle ville !!!

Et pour faire une autre référence, il a un air de ressemblance avec Oddville (là aussi construction de cité avec des personnages à pouvoirs, des combos selon le placement des bâtiments...) mais sans faire doublon.

Après, Valletta arrivera-t-il à se faire une place dans la game des Deck-building ??

Perso, je l'ai trouvé plutôt agréable.

A vous de vous faire votre avis, essayez-le, si vous pouvez !!

Ah, non pour finir…pourquoi un titre pareil pour la news???

Juste pour ça: regardez ce que l’on trouve en fin de règle, en grand, en A4 :


c3a6ba1cdceea217db0026993e5979f7eca5.png

SURPRENANT NON ???

 

ET VOUS ?

VOULEZ VOUS DEVENIR

UN MEMBRE DE L’OFFICE DU TOURISME

DE MALTE ???

Ludikev

(merci @Aurhel)

 


LudiKev

Commentaires (2)

Default
LudiKev
LudiKev
C'est tout à fait ça.
Nous, on l'a essayé et......il a été adopté ;-)
aurelh
aurelh
Très belle article, complet et intéressant.
Un bon Deckbuilding à essayer et à adopter ;)