Mille Fiori, la critique ludique

Par ludodelaludo

Publié le 24 mai • Lecture 6 min. •  1559 vues

Mille Fiori, la critique ludique

MILLE FIORI, la critique

 

Mille Fiori est un jeu de Reiner Knizia, illustré par Stephan Lorenz et Marina Gonzalez, édité par Schmidt Spiele (2021)

Mille Firori est prévu pour 2 à 4 joueurs, à partir de 10 ans, pour des parties de 40 à 60 mn.

Ce jeu m’a été offert par l’éditeur.

 

Avant de parler du jeu, j’aimerai vous présentez son auteur : Reiner Knizia.

Son surnom, Der Doktor, lui vient de l’obtention de son doctorat en mathématiques. C’est un des auteurs au monde les plus prolifiques car il aurait créé environ 500 jeux depuis 1993 !

 

Tric Trac

 

Pour les plus connus, on y retrouve :

  • Tigre & Euphrates (1997)
  • The Lord of the Ring (1999)
  • Amun-Re (2003)
  • Schotten Totten (1999)
  • My City (2020)
  • Pickomino (2005)
  • Royal Visit (2006)
  • Witchstone (2021)
  • Ou encore My Island (2022) à venir j'espère en français.

 

Tric Trac

 

Vous l’aurez compris, critiquer un jeu d’un auteur aussi prolifique et aussi adulé est un exercice assez complexe.

Doit-on traiter le jeu indépendamment ou bien est-il plutôt bienvenu de le comparer à l’œuvre entière de son auteur ?

Je vais choisir la première option, car je n’ai pas une culture ludique assez solide pour m’aventurer dans une étude d’œuvre complète et puis aussi un peu par fainéantise.

 

Les splendeurs de la lagune ?

 

Alors autant en parler de suite, ça sera fait.

Quand on lit le pitch, quand on observe bien la couverture et qu’on s’intéresse à la thématique du jeu, on s’attend plutôt à un jeu de gestion, de commerce où l’on va gérer des ressources, envoyer nos ouvriers et vendre nos produits, et bien que nenni !

De ce côté-là, c’est raté !

Le dos de boite vous sera d’une grande utilité pour parvenir à comprendre qu’ici il n’y aura point de gestion mais du placement de tuiles, du draft et des combos. On est loin de la promesse de la punch line imaginée par l’éditeur pour vendre le jeu.

Bon au final rien de grave car vous allez voir, le jeu est tout de même très très intéressant dans ce qu’il propose et ce qu’il fait vivre comme expérience.

 

Mille Fiori joue la transparence

 

Alors même si on se retrouve près de la lagune, ici on va parler de verrerie et le matériel est plutôt très chouette.

Un grand plateau de jeu, extrêmement bien travaillé, bien clair. Des iconographies simples sur le plateau.

Tric Trac

On regrette un petit peu la taille des cartes et le fait qu’elles soient un peu chargées d’informations, cela nuit un peu aux premières lectures des premières parties.

Tric Trac

Sinon que dire des tuiles, principales actrices du jeu. Elles sont bien soignées, prennent bien la lumière et sont vraiment agréables à manipuler. Et croyez-moi la manipulation dans le jeu c’est la base !

Les bateaux et les marqueurs, tous transparents, font le job et on l’air de bien tenir la route.

Tric Trac

En résumé, nous avons à faire à un jeu bien édité, au matériel agréable au toucher et à l’œil.

 

Fabrication du verre, je te souffle la place !

 

Parlons maintenant si vous le voulez bien de la mécanique du jeu.

Le jeu a été développé sur une base de draft de cartes, sur plusieurs tours, jusqu’à épuisement des stocks. Effectivement, on draft, on joue des cartes, on se pose, et quand il n’y a plus de tuiles, on pleure, non on compte les points !

L’explication du jeu se fait très facilement, car il suffit de prendre zone par zone le plateau de jeu et d’expliquer les contraintes de pose des tuiles, et la rémunération en points de victoire. C’est un peu mécanique, on sort déjà de la thématique mais peut importe le jeu est fluide, et son explication ne dépassera pas les 10mn.

Appréciable.

La fluidité c’est important, surtout dans un jeu qui va pousser l’interaction à ce niveau.

Comme on choisit tous une carte en même temps, mais que l’on va la jouer chacun son tour, les places vont être chères et surtout les prises de risque (certains parleront d’opportunisme) seront souvent gagnantes.

Tric Trac

Le jeu a été comparé à un roll & write sur plateau. Ce n’est pas si incongru comme comparaison.

Je m’explique.

L’idée ici est de pouvoir jouer un coup, grâce à la carte jouée, qui va entrainer ensuite le fait de pouvoir aller chercher une nouvelle carte, dans celles visibles à disposition de tous, la jouer et rebelotte, déclencher un bonus, des points etc etc.

 

Vous me voyez venir là en gondole ?

 

Voilà le jeu est un appelle au bon coup, celui qui va vous faire rebondir comme des ricochets successifs sur une eau calme et apaisante. Ça part d’un coup, on ne le voit pas venir, et ça va loin !

La chose la plus impactante est la satisfaction du bon geste, du coup réfléchi, espéré, qu’on a réussi à placer dans la manche, aux yeux de tous, bouches entrouvertes, et bave à la commissure des lèvres.

Bien sûr, assez souvent votre caillou touchera la surface de l’eau une seule fois et coulera à pic, sans défier aucunement les lois de la gravité !

 

Tric Trac

Pour faire plouf, y a un autre jeu aussi !

 

Choisissez bien votre caillou !

 

Le choix de la carte est donc primordial dans Mille Fiori, et il doit être fait en prenant en compte plusieurs paramètres :

  • Votre ordre dans le tour de jeu
  • Le moment de la partie
  • Les emplacements pris et libres sur le plateau
  • Les cartes que vous laissez à votre voisin
  • Les cartes qui vont potentiellement vous revenir

Avez-vous la main sur tous ces paramètres ? Et bien comme dans beaucoup de jeu de draft, pas vraiment. Mais le plus important dans ce jeu, ce n’est pas le contrôle, mais bien l’imbrication de vos choix sur l’heure que vous allez passer à poser vos tuiles.

 

Ça se souffle à combien le verre ?

 

Alors pour ma part et par rapport à mon expérience de jeu, j’avoue que mes parties à 2 joueurs n’ont pas la même chaleur.

Disons que les choix sont plus tranquilles, moins de risque, mais aussi moins de sensations rocambolesques, de prises de positions, de changement de cap.

Si ma configuration idéale est de 4 joueurs, à 3, le jeu reste intéressant tout de même, plus court en temps de jeu, mais on se bouscule un peu moins sur les zones quand même.

Non c’est définitivement à 4 que ce jeu offre les meilleures sensations, c’est à ce moment-là que vous jouirez de vos meilleurs coups et que les larmes de frustrations pointeront jusqu’à vous deux yeux !

 

Le verre c'est un peu froid non?

 

Alors oui, Mille Fiori est un mélange de grosses satisfactions et de petites frustrations.

Les satisfactions sont rares mais impressionnantes, et les frustrations en plus grand nombre et selon votre profil de joueur vous les accepterez ou non.

Moi, cela ne m’embarrasse pas plus que cela, je joue pour m’amuser et parfois pour gagner, il faut donc se dire qu’au vu du nombre de cartes, de l’ordre des joueurs, et du chaos de la pioche, les tours vont s’enchainer sans se ressembler et préparer un plan sur 5 tours sera au mieux un casse-tête, au pire un mirage.

 

Variante ou pas variante ?

 

Non !

Alors la variante, vous propose de choisir votre carte lorsque votre tour arrive et non tous ensemble.

Tric Trac

Pour moi ce jeu n’est pas une invitation au contrôle absolu de vos coups. Il laisse la part belle à l’improvisation, la surprise (bonne ou mauvaise), il ne se laisse pas bercer au fil de l’eau, non vraiment.

Si vous souhaitez du contrôle, d’autres jeux sont disponibles, mais dans Mille Fiori, cela viendra uniquement atténuer voire aseptiser les sensations et émotions que vous offrent le jeu.

Vraiment ça serait dommage.

Et puis en plus, je n’imagine même pas le temps passé au choix des cartes, en réaction aux coups précédents, bref, rajouter de la lourdeur dans ce jeu léger ne ferait que le déposséder de ses valeurs initiales.

 

Miroir, mon beau miroir

 

Pour ma part, Mille Firori est un de mes jeux familiaux, en dehors des roll & write, que je préfère le plus de cette année !

Facile à prendre en main, à expliquer, à jouer, laissant la part belle à une bonne lecture du plateau pour réaliser des coups satisfaisants, il me procure des sensations légères de bien-être et de partage accentuées par l’interaction forte.

Ne pas jouer dans son coin est un des atouts de ce jeu, et chaque partie vous fera profiter des mini règles de pose de chaque quartier du plateau de jeu, comme si à chaque partie vous aviez devant vous un jeu un peu différent, et ça aussi c’est appréciable.

La montée en puissance des points de victoire au fil des tours est aussi à prendre en compte, car cela va vite et haut, mais pas pour tous et la frustration à gérer n’est pas à sous-estimer ici, cela pourrait en refroidir quelques-uns.

A vous de faire en sorte de pouvoir revenir en plaçant au mieux vos tuiles sur les tours restants. J’ai assisté à des « come back » impressionnants, alors garder le moral, et rester concentré.

Mille Fiori est un de ces jeux qui ne demande qu’à sortir pour passer une soirée agréable, et pour vivre des émotions plus fortes qu’on ne se l’imagine.

 

Le matériel 

Seul point noir, les cartes, trop petites et surchargées, à mon goût

Fast & Ludik

Les règles 

un modèle de clarté et de compréhension

Fast & Ludik

Le gameplay 

Attention à ce que les frustrations liées au chaos ne prennent pas le pas sur les satisfactions des combos

Mille Fiori, la critique ludique


ludodelaludo

Commentaires (3)

Default
LudiKev
LudiKev
Il existe une variante pour le jeu en mode 2 joueurs où l'on place les pièces d'un joueur virtuel dans les différentes zones lors de la mise en place. C'est un peu mieux mais pas fan non plus à 2 joueurs.
Ensuite, l'effet "win to win" est assez présent, très difficile de remonter un joueur qui prend le large.
Et dernier point, pourquoi une piste QUE jusqu'à 100 points sans aucun marqueur pour savoir si on est à 2 ou 3 tours de piste, chose qui est loin d'être exceptionnelle.
Mais sinon, très bon jeu que l'on apprécie aussi ici ;-)
ericflute
ericflute
Je trouve la variante essentielle et rajoute peu de lourdeur chez moi en tout cas. A ceci près, tout à fait d'accord avec ta chronique !
ludodelaludo
ludodelaludo
Pour moi c'est un tout autre jeu, c'est comme ci on jouait avec une rivière de tuiles face visible au lieu d'un sac à Azul, ou bien comme si on jouait au tour par tour à Colt Express...Mais bon je comprends l'envie de contrôle aussi...