Darkest Dungeon - Le jeu de plateau

Darkest Dungeon - Le jeu de plateau
Florian Belmonte

Darkest Dungeon – Plongerez-vous dans ce dongeon ?

Tric Trac

Bonjours à toutes et à tous, ici votre humble serviteur vidéaste. Sachez, que j’ai par je ne sais quelle sorcellerie, un attrait pour les jeux dont la mort est permanente (le mode Hardcore et sa Permadeath). Je me souviens avoir perdu des nécromanciens dans Diablo 2 quand j’étais au lycée.

La musique emblématique du camp des Rogues de Diablo II. Je l'écoute pour écrire cet article. Je vous la conseille vivement.

Tric Trac

Perdre un nécro niveau 72 m’a terriblement touché. Je me servais de la capacité « Armure d’os » pour surveiller ma résistance et optimiser mes potions. Mais, je ne sais pas pour quelle raison je n’ai pas fait attention pendant un court instant. Je n’ai pas vu les « os » se réduire et je me suis retrouvé dans le rouge en moins de quelques secondes. Fin de l’histoire, le cadavre de mon nécromancien, au sol, l’or, l’équipement et mes heures de jeu parties avec.

La colère, non. L’envie de recommencer, oui, mais demain. La je dois aller dormir. Je me lève dans trois heures et le car viendra me chercher (je dormirai 30 minutes de plus pendant le trajet du lycée).

Pourquoi je vous raconte tout cela, c’est pour vous expliquer d’où vient mon attrait pour les univers sombres et obscurs. Je suis aussi un joueur de Vampire – La Mascarade, depuis des années. J’aime cet univers, à la fois gothique et victorien, les sorciers, les mages, les paladines, les chasseuses, la nuit… Tout cela, depuis mon plus jeune âge, a forgé en moi l’envie de me frotter à ce genre d’univers. J’ai aussi beaucoup mis de coups de canne dans Bloodborne et actuellement je joue quotidiennement en équipe à ce merveilleux et horrifique jeu qu’est HUNT – SHOWDOWN .

 

Et pourquoi je prends la plume pour vous raconter tout cela ? C’est que j’ai la chance de travailler pour vous fournir un maximum d’éléments du monde du jeu et nous savons qu’un projet regroupant tout ce que j’aime et tout ce que j’ai cité plus haut arrive bientôt.

 

Darkest Dungeon !

Je commencerai ce paragraphe avec la Direction artistique (DA ou AD) du jeu. Vous pouvez de suite sentir l’âme de Mike Mignola dans ces illustrations de Chris Bourassa.

Tric Trac

Tric Trac

Ce titre me donne des frissons. C’est un jeu vidéo développé par le studio Red Hook. Sorti en 2016, un jeu qui va vous faire vivre des choses relativement dures et qui va malmener votre groupe de  chasseurs et chasseuses de démons. Oui, ils vont très souvent périr dans les couloirs du donjon que vous leur avez demandé de fouiller. Vous créez et équipez une escouade de personnes ayant chacune une spécialité et hop ! On part à l’aventure. Vous leur direz quelles actions faire, comment économiser, comment vous soigner, attaquer se protéger et parfois, je dis bien parfois, s’il y a des survivantes et survivants, rentrer au village en vie avec un peu de butin pour acheter certaines améliorations.

Mais, une fois au village, rien n’est gagné, car souvent, vos personnages seront dans un piètre état mental et physique. Cthulhu n’est pas loin, et l’indicible horreur de ce que ces gens voient dans les couloirs les mène très souvent et pour longtemps dans des établissements spécialisés. Leurs peurs et blessures sont telles, qu’ils et elles ne peuvent plus prendre part à vos prochaines expéditions avant d’avoir recouvré leur santé mentale.

Tric Trac

Pour les plus chanceux et chanceuses, vous pourrez améliorer leur équipement, partir à nouveau à l’aventure, optimiser, diminuer peu à peu les pertes humaines. Mais, comme je vous l’ai dit plus haut, la mort est permanente. Rien à faire, vous pouvez perdre vos meilleurs éléments pour n’importe quelle raison et de manière définitive.

Tric Trac

Il m’arrive, régulièrement, de perdre toute mon équipe. Tant pis, on recommence, on apprend, on optimise, et petit à petit, on réussit. La difficulté fait partie de la narration de ce genre de jeux. Comme je citais plus haut  les « Dark Souls » en passant par « Sekiro » et « Bloodborne » du studio FromSoftware, c’est difficile, mais on le sent, en progressant encore un peu, en apprenant, ça passe et la victoire vous sourit.

Tric Trac

Pour Darkest Dungeon c’est pareil.

Je reviens à mon sujet, Darkest Dungeon arrive en jeu de plateau avec l’éditeur Mythic Games. Quand Léonidas m’a montré ça, j’ai fait un trou dans le plafond à cause de mon saut de joie. Darkest Dungeon, en jeu de société ? Mais… pour jouer avec mes amies autour d’une table ? Mais grave ! C’est un Coop ! Mais mortel !

Bon, je suis super enthousiaste, c’est sûr, mais je n’ai pas encore eu la chance de le tester (mais bientôt et je vous montrerai des images si j’ai le droit). C’est un papier que je rédige pour vous présenter les jeux vidéo m'ayant mené à cette envie et aussi ce projet qui m'intrigue beaucoup.

Je peux donc vous assurer que nous allons parler sérieusement du jeu.

Sa mécanique diffère un peu du jeu vidéo, rien qu’en termes d’initiative, on ne sait pas trop dans quel ordre l’initiative sera distribuée. Vous aurez des jetons « Héros » et des jetons « Ennemis » à piocher aléatoirement à chaque tour (un jeton héros par héros et un jeton ennemi par ennemi). Par exemple vous avez 4 héros contre 4 ennemis. Nous savons que tout le monde (sauf mort prématurée) attaquera, mais nous ne savons pas dans quel ordre car la pioche des jetons est aléatoire et qu'à chaque mort (de héros ou ennemi) on retire le pion du type en question et l'on remélange la pioche des jetons à chaque début de tour.

Il y aura bien la phase d’amélioration de votre équipe au village. Vous pourrez donc acheter des éléments, les revendre, améliorer votre équipe, planifier vos expéditions. Vous pourrez aussi gérer la position des membres de l’équipe afin de respecter tel ou tel ordre d’activation, de portée et d’initiative de certaines de vos capacités défensives ou offensives.

Vous trouverez aussi des « charmes » pour équiper vos personnages afin d’en améliorer quelques caractéristiques

Dans le jeu vidéo, la lumière est vitale, vous devez faire attention à la manière dont vous utilisez vos torches. Elles sont en quantité limitée. Pour le jeu de plateau, c’est pareil, il faudra faire attention à ne pas vous retrouver dans le noir.

 

Tric Trac

Le donjon et son plan seront bien présents comme nous montre ce plateau.

Tric Trac

Le charadesign est magnifique, Mythic l’a respecté pour les sculptures des figurines.

Tric Trac

Tric Trac

La peinture de Sébastien Lavigne rend parfaitement hommage à la colorimétrie et à la DA originale du Jeu.

Voilà chères internautatrices et chers internautateurs. Un billet qui n'a pour but que de vous tenir informés de ce projet qui attire beaucoup mon attention. Nous aurons, je l'espère, de plus amples informations à son sujet le plus rapidement possible.

 

Belle journée à vous toutes et tous ! Jouez, jouez, jouez !

Florian Belmonte

 

 

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (7)

Default
grandlapin
grandlapin
J'adore ce jeu vidéo, la version JDP pourrait être une tuerie. Ils prévoient un KS? Boutique direct?
Zemeckis
Zemeckis
KS
Harry Cover
Harry Cover
Mythic Games fera t il relire les règles par des gens compétents afin d'éviter une nouvelle fois le syndrome de la règle 1.5 ? :)
darkspartan
darkspartan
J'attends ce jeu avec impatience. Je suis un gros fan du JV , j'espère que Mythic va assurer.
phil31
phil31
une affaire a suivre
Cromkrull
Cromkrull
Toujours sympa de voir d'où peut venir l'intérêt pour un jeu à travers un parcours personnel. Perso, le die and retry en jeu vidéo c'est pas mon truc, mais en jeu de plateau je dis pas non, l'allusion avec Cthulhu me rappelle que dans certains jeux la manière dont on perd notre personnage peut être plus mémorable et savoureuse que de simplement gagner la partie.
Je n'ai pas joué au jeu vidéo Darkest Dungeon (le tour par tour en jv pas trop mon truc non plus), mais sous cette forme je pense que ça m'attirera beaucoup plus vu ses mécaniques que je trouve parfaitement adaptées à un jeu de plateau.
J'attends d'en voir plus, merci pour la news !
Florian Belmonte
Florian Belmonte
Clairement, perdre un personnage peut permettre de raconter une histoire. Comme on peut appliquer la règle de "Paly past your mistakes". Cela fait partie du jeu, alors go. Parfois rater, donne lieu à un récit. Qui est tout aussi valable que "réussir".