Antarctica : au pôle, danse le soleil !

Par Monsieur Guillaume

Publié le 31 août 2015 • Lecture 5 min. •  4820 vues

Antarctica : au pôle, danse le soleil !

Vous êtes de retour de vacances et déjà les plages paradisiaques vous manquent ? À moins que vous ne soyez plutôt "Seul sur Mars" ? Dans les deux cas, nous avons ce qu'il vous faut. Bienvenue à la mer... La mer de glace... Bienvenue en milieu polaire où, soutenu par le Comité scientifique pour les recherches antarctiques, vous développerez, rechercherer et peut-être... peut-être que vous l'emporterez...

Default

La version prototypale et sa balle de ping pong solaire !

Depuis quelques temps déjà, nous suivions les actualités de Charles Chevallier. L'auteur de Sultanya et co-auteur d'Abyss nous entretenait dans un petit journal d'expédition d'un prototype qui fleurait bon l'eurogame. Voici que l'extraction des glaces se termine et c'est une boite au bleu polaire qui arrivera sous le drapeau d'Argentum Verlag et donc disponible en français via les services d'Atalia. Réglez le thermostat et bienvenue dans le monde des pingouins !

Default

Et le soleil se lève...

... et là-bas, quand il se lève, il ne lève pas pour rien, pensez-donc... jusqu'à 6 mois ! Ce qui devrait vous laisser le temps d'optimiser votre expédition.

Autour du pôle, plateau central, huit zones se tiennent prêtes, contenant, en début de partie, qui un campements, un Centre de recherche naval et un autre côtier, qui une éolienne, grue, puit voir un beau derrick. Le reste de ces éléments (jetons cartonnées ou en bois) attendront bien sagement en réserve que vous les construisiez. Chaque zone peut contenir un exemplaire de chacun des 14 éléments différents du jeu et 3 bateaux en cabotage, au couleur des joueurs.

Default

Des pistes de recherche sont au centre du plateau et vos cubes n'attendent plus que vous pour y avancer. Avant de récupérer vos scientifiques et vos brises-glaces, 5 decks de cartes seront préparés, mélangés et placés aux endroits idoines :

  • les cartes bâtiments de base au nombre de 4 vous permettront d'augmenter la possibilité de production de ressources : Grues (minerai) ; Puits (charbon) ; Derricks (pétrole) et 3 Éoliennes (énergie). À noter que les bâtiments de production ne sont à personne en particulier mais qu'un bateau à votre couleur naviguant dans une région où ces bâtiments sont présents suffit à vous approvisionner en ressources
  • les cartes bâtiments "Double" et bâtiments "Avancé" : Demandant plus de ressources ou des ressources raffinées mais permettent de construire des laboratoires, des usines, des Sièges sociaux, Fermes à plancton et autres Antennes paraboliques, bâtiments prestigieux s'il en est.

Default

Si j'ai du pétrole et du minerai, en plaçant un scientifique, je peux construire une usine,

puis avancer de deux sur une piste de recherche

  • le quatrième paquet, les cartes "Ressource" sont des jokers vous permettant d'utiliser une ressource de base ou avancée pour une construction en l'absence de bateau "fournisseur" de la dite ressource. Chaque joueur commence avec une carte de base. Une carte "Ressource avancée" par joueur sera disponible pour la partie
  • Enfin, le dernier paquet correspond à la construction navale.

... Puis il tourne...

Au début de chaque tour, le pion Soleil, dans le sens contraire des aiguilles d'une montre (hémisphère sud oblige), va avancer d'un cadran. Dans la zone où il s'arrête, le joueur dont le bateau est ainsi "éclairé" va pouvoir jouer. Il prend le dit bateau et s'en va naviguer plus loin. Dans la zone où il arrive et en fonction de ce qui y est présent, il pourra faire telle ou telle action. Bien sûr, il n'y a que trois places par zone, donc si c'est complet... ben c'est complet, voyez la zone suivante !

Les actions possibles sont donc :

  • Construire un des bâtiments disponibles, pour peu que ce dernier ne soit pas déjà présent dans la zone d'arrimage et que vous ayez d'autres bateaux pour fournir les ressources nécessaires ainsi que des scientifiques pour venir peupler la zone. Ceci vous permettra de récupérer la carte du projet réalisé.

Default

ça, c'est du bâtiment prestigieux, ça, madame ! Si !

  • Construire un nouveau navire, pour peu qu'il y ait un chantier naval dans votre zone de stationnement nautique. Cette action fournira une carte "Chantier naval" aux autres joueurs
  • Recruter de nouveaux scientifiques, pour peu qu'un campement soit présent. En quantité limitée malgré tout, vous en prendrez autant que de bateau(x) et scientifique(s) à votre couleur dans la zone.

Default

  • Enfin, pour peu qu'il y ait au moins un centre de recherche, vous pourrez avancer sur la piste de recherche afférente d'autant que de bateau(x) et scientifique(s) à votre couleur dans la zone. Sachant que seules les cases vides comptent (ou comment profiter des recherches des autres) et qu'il y a des cases à bonus, dont on profite seul (rouge) ou en groupe (bleu), le tempo et la bagarre sur les recherches devraient être âpre.
  • Il est possible de ne rien faire... mais est-ce bien raisonnable ?

À tout moment durant votre tour, il est possible de sacrifier des cubes ou bateaux encore en réserve. Ceci vous oblige à jouer à flux un peu plus tendu mais vous rapportera des points à la fin.

... et puis il se couche !

ah mais alors c'est comme ça tous les 6 mois !

Lorsque le dernier bâtiment ou le dernier scientifique d'un joueur est posé, le jeu prend fin immédiatement et 4 paramètres rapporteront des points de victoire.

- Dans chaque zone, le joueur majoritaire en scientifique marque autant de points que le nombre de scientifique additionné au nombre de bâtiments avec une prime de 1. Le second marque autant de points que le nombre de scientifique du premier, etc.

- Les pistes de recherche attribuent des points à chaque cube, suivant un certain nombre de paliers. Le joueur le plus avancé gagne autant de points que la somme de chaque cube. Le suivant autant que la valeur du cube du premier, etc.

Default

Construire des bâtiments à ressources ne rapportent rien...

même le lapin blanc !

- Les cartes de construction fonctionneront de la même façon, à la majorité. Certaines, les bâtiments de prestige en tête, présentent un astérisque. Celui qui en a le plus gagne autant de points de victoire que le nombre de cartes avec astérisque chez tous les joueurs. Le second prend seulement autant de points que le nombre d'astérisque chez le premier... et on continue ainsi ! Sauf pour celui qui n'en a construit aucun. Celui-là n'aura rien.

- Enfin, et une dernière fois, celui qui a le plus défaussé de ressources pendant la partie gagne autant de points que de ressources défaussées par tous les joueurs. Le second marque autant de points que de ressources défaussées par le premier et caetera !

Résultat de l'expédition

Alors donc, si j'envoie mon bateau là, dans deux tours, je peux faire ça... voir même avant si j'utilise mon brise-glace... seulement, il faut que je place avant mon autre bateau ici pour avoir des ressources... à moins que..."

Voici ce qu'à peu près vous penserez lors d'une partie d'Antarctica... et encore, sans les réflexions sur la fin de partie où il s'agira de se placer sur les majorités... et surtout, les bonnes majorités, celles où l'on se bagarre. En effet, Gagner une majorité d'un point vous rapportera les points de tout le monde, et vous n'en donnerez que l'équivalent de votre apport au second. Du coup, il faut peut-être, ne pouvant tout faire, axer sur un domaine pour ne pas donner trop de points à vos adversaires. Oui, mais ayant besoin d'un peu de tout... argh, les neurones !...

Charles Chevallier, en rare auteur français chez Argentum Verlag, signe donc un jeu de belles réflexions et vous pourrez d'ailleurs en voir le résultat pas plus tard que dans quelques jours dans la TricTrac TV où il viendra lui-même nous fesser expliquer et jouer une partie avec nous !

Nous vous laissons, nous avons une carotte glaciaire sur le feu !

Default

L'auteur a même enquêté sur la faune afin de faire avancer la science... et son prototype !

C'est beau !

Default oui, c'est ça... sans combinaison !

Il n'a qu'à venir habillé comme ça dans l'antarctique et nous en reparlerons, tiens !

Default


Antarctica
Un jeu de Charles Chevallier
Illustré par Dennis Lohausen
Publié par Argentum Verlag
2 à 4 joueurs
12 à 99 ans
Langue de la règle: Française
Durée: 90 minutes
Prix: 35,00 €



Monsieur Guillaume

Commentaires (28)

Default
Atalia-jeux
Atalia-jeux

Bonne nouvelle, vous pouvez gagner un exemplaire d'Antactica en participant à un concours sur notre page FB (sans obligation d'achat) : https://www.facebook.com/pages/Atalia/732244326824647 :-)

Acétylène
Acétylène

Mais quand on fait un jeu à deux, il y a un peu des deux. Et Bruno est aussi quelqu'un de très chafouin :D Ben intéresse toi à Antactica, tu vas retrouver du chafouin maison !!!

Acétylène
Acétylène

Cher Monsieur Phal et Ludopatte,

Vous n'avez sûrement pas manqué la nouvelle que "les voyages de Marco Polo" vient d'avoir le Deutscher spiele Preis, prix destiné aux joueurs expert d'Eurogame.

Acétylène
Acétylène

Cher Monsieur Ramillica,

Je suis désolé qu'Abyss n'ait pas été à la hauteur de vos attentes, mais c'est un jeu qui a reçu de nombreux prix et qui est excellemment noté sur les différents sites, donc je pense pour ma part que nous l'avons plutôt réussi.

Par contre, quand vous écrivez avoir l'impression que Bombyx avait les illustrations avant de boucler le jeu, je peux vous certifier que c'est entièrement faux!!

Nous avons travaillé avec Bruno pendant un an avant de trouver le thème abyssal (voir carnets d'auteurs) et nous l'avons présenté à plusieurs éditeurs, dont Bombyx. Donc non, Xavier Colette, qui travaillait à l'époque sur Sultaniya (et oui, je suis un peu au courant aussi ;) n'avait pas commencé à esquisser la moindre crevette avant la présentation du jeu, qui était déjà très avancé.

rammillica
rammillica

Cher Mr @Acétylène Chevallier,

Je ne vais pas réexpliquer ici pourquoi ce jeu est raté de mon point de vue surtout au niveau des mécanismes (j'y ai consacré un avis assez détaillé). Je trouve que ce jeu est celui qui a le moins votre patte d'auteur un peu chafouine, qui me plaît tant d'habitude. Il est pour moi votre jeu le plus impersonnel et c'est ce qui m'a singulièrement fait grincer des dents (fait ch... pour être plus honnête).

Quant à la pertinence des prix, et des notes sur les sites web... je m'en tiens plutôt à la lecture des avis détaillés pour me faire une idée (je suis loin d'être le seul à avoir été déçu). Bref...

Je profite de cette petite fenêtre de discussion pour vous remercier de la qualité de vos autres travaux et du plaisir ludique qu'ils dégagent presque à chaque fois (Secret de Monte Cristo, Gentleman Cambrioleurs, Ici Londres, Intrigo, Cappuccino, Jurassik, Continental Express...la liste est longue et j'espère y rajouter Antartica très bientôt, en espérant que l'ère post-abyssale soit de meilleure facture mécaniquement parlant :D) . Salutations ludiques bienveillantes :D

ludopatte
ludopatte


"J'ai une vue de l'esprit à vous faire, arrêtez de commenter les news."

Impressionné par tant de pouvoir, je vous suggère de faire ainsi.

Cordialement

Monsieur Phal
Monsieur Phal

Cher Monsieur @ludopatte,

Voyez, pourquoi l'illustrateur devrait écouter votre vue de l'esprit, lui. Et pourquoi devrait-il bien la prendre alors que vous ne la prenez pas bien :)

ludopatte
ludopatte

C'est marrant de voir une fois de plus ce cher Mr Phal démarrer au quart de tour...

Bien sûr que je ne souhaite pas la mort de ce Monsieur Lohausen, ni qu'il arrête complètement d'illustrer des jeux (bien que cet espace d'expression me laisse tout à fait le droit de le faire), ma remarque était une vue de l'esprit (vous l'aurez compris) pour exprimer mon ras le bol de voir tous ces jeux aux illustrations fadasses (j'en ai d'ailleurs acheté quelques uns), alors qu'il existe tant d'illustrateurs talentueux; cet illustrateur me laisse un peu le goût d'un Michael Menzel bis, en pire.

J'eus simplement espéré que l'évolution du jeu et l'exigence graphique iraient de pair. Encore une fois, je comprends qu'il s'agit là de mon exigence personnelle, avec mes goûts personnels.

D'un autre côté, dans ma grande mansuétude, je respecte aussi les gens qui trouvent ça génial. Je les invite d'ailleurs à laisser leurs commentaires pour défendre cet illustrateur, puisqu'il doit aussi avoir son lot de fans pour illustrer autant de jeux.

Quoi qu'il en soit, j'ai beaucoup de mal à m'intéresser à ce jeu tant il me repousse graphiquement et à m'intéresser aux jeux illustrés par ce monsieur Lohausen en général. Il en résulte une forme de frustration, comme l'impression de passer à côté d'un possible joyau massacré à la truelle.

Monsieur Phal
Monsieur Phal

Cher Monsieur @ludopatte,

Pourquoi marrant si, d'après vous, je démarre encore une fois. Vous devriez être habitué à me voir réagir que je lis des conneries du coup. Non.


J'ai une vue de l'esprit à vous faire, arrêtez de commenter les news.
Bref, quelqu'un explique que ces illustrations, que je trouve moi aussi peu à mon goût, conviennent bien au reste du monde. Du coup n'achetez pas ce jeu, il doit bien y en avoir qui vous conviennent...

rammillica
rammillica

Le seul problème que me pose ces illustrations sont la ressemblance frappante entre les illustrations de ce jeu et celles d'Aquasphère, on peut presque faire du copier-coller comme le futur Cloche-Merle, Descendance et Queen's architect , J'apprécie le travail de Dennis Lohausen qui a des illustrations qui accompagnent très bien tout ces jeux mais j'en ai marre de voir que toutes ces boites se ressemblent et qu'il soit devenu un illustrateur incontournable comme peut l'être Vincent Dutrait aujourd'hui (on peut presque copier des illustrations d'un jeu pour le coller sur un autre). A croire que l'on manque d'artistes en France et en Allemagne... ou que ceux-ci manquent de créativité...

Il est évident que les allemands s'attachent plus à la mécanique qu'au graphisme et nous devons le respecter. Ne serions nous pas tenté de faire l'inverse en France c'est-à-dire attacher trop d'importance aux graphismes par rapport aux mécanismes de jeu (perle ludique mécanistique avec un écrin quelconque).

Exemple typique : Abyss, dont on parle beaucoup plus des graphismes de Xavier Colette que des mécanismes et des deux coauteurs. Je ne pense pas être le seul à avoir la "fausse" impression que les éditeurs disposaient des illustrations avant d'avoir boucler le jeu (coquille vide dans un magnifique écrin). Je le répète mais c'est ma plus grosse déception ludique (vu le casting initial avec Charles 'Acétylène' Chevallier) avec une impression de "foutage de gueule" sur toute la ligne... Bref... sniff... sniff... tout le monde a le droit à des moments d'égarement (moi, le premier).

C'est une vision certes manichéenne mais qui se vérifie et je penche plutôt vers les teutons. Une perle ludique moche vaudra à mes yeux toujours plus qu'une coquille vide qui brille de mille feux.

ndeclochez
ndeclochez

Bonjour,

Merci pour la TTTV fort intéressante sur l'explication des règles. Encore un jeu avec une mécanique fort intéressante...

Après les discussions sur l'aspect graphique...Cela me rappelle les fils de discussion sur "Aquasphere"...Au moment où j'ai eu le jeu et après quelques parties je n'ai pas trouvé l'aspect si dérangeant que cela...

Je pense que le meilleur moyen c'est de se faire une idée autour de la table...Messieurs je vous attends car celui là sera dans mon panier...

Robin Favier
Robin Favier

Tout comme l'article en premier lieu, la partie donne vraiment envie. Même en faisant l'impasse sur l'ambiance toujours souriante propre aux vidéos et qui peut parfois tromper l'oeil et l'bon sens financier (aaaaaargh), les règles semblent plutôt simples et au service d'une mécanique somme toute huilée : ce sont aussi les combos d'action à même de coller la pomme de votre adversaire dans une montagne de neige bien fraîche qui vont me faire surveiller la sortie de ce joli jeu sur l'étal de mon revendeur.

Après, sur la patte graphique, tout est question de goût mais aussi de joueurs : personnellement, même si c'est un plaisir de jouer avec des jeux estampillés Collette ou Dutrait pour les bonhommes du moment, je ne m'extasie pas non plus dessus durant toute une partie et une fois le matériel sorti avec le sourire, on en revient bien vite aux fondamentaux, à savoir est-ce que le jeu "fonctionne" avec mes potes ou moi sur sa mécanique et son thème. Ici, avec Antarctica, l'enrobage est bien plus qu'honnête, peut-être un peu froid mais le jeu ne s'appelle pas "Viens promener ton séant dans l'désert de Gobi", et donc ne me choque à aucun moment. Je mets en parallèle Keyflower, bien plus aride sur l'image, et petite bombe ludique pour les amateurs de cubenbois.

Bref, vivement la sortie d'tout ça... *s'frotte les mains, et pas pour l'froid !*

Atalia-jeux
Atalia-jeux

Désormais vous pouvez vous faire une idée si le jeu est fait pour vous ou pas grâce à sa TTTV :
http://www.trictrac.tv/video/Antarctic_de_le_comment_ca_marche

NB Le jeu utilisé est encore un prototype. Le rendu des couleurs n'est pas le bon, les bâtiments secondaires seront en bois, les bateaux plus longs et donc plus stables.